Congo-Kinshasa: Ras-le-bol général autour de l'interminable confinement de la Gombe !

L'économie tourne au ralenti. La faim élit domicile dans un grand nombre de foyers. Le taux de change du dollar américain prend de l'ascenseur, un 10 USD se négocie désormais à près de 19.000 FC. Tout ce désastre se produit en raison du confinement prolongé de la commune de la Gombe, centre des affaires, siège d'un grand nombre d'institutions nationales, d'entreprises publiques ou privées, du secteur informel, d'institutions bancaires et autres chancelleries.

Pendant ce temps, des réunions se multiplient à longueur de journées notamment, à la Primature, pour décider du passage du déconfinement progressif au déconfinement total de cette partie de la capitale congolaise.

Une frange de la population en appelle également à la réouverture des frontières nationales. Car, comme le recommande l'OMS, il faut apprendre désormais à vivre avec la Covid-19. D'ailleurs, de l'avis du Dr Jean-Jacques Muyembe, le pic sera atteint d'ici fin mai - début juin 2020.

Au plan économique, il s'observe, en outre, une chute vertigineuse des importations et exportations, de même que la rupture des chaînes de production et d'approvisionnement.

La plupart des principales économies du monde ont décidé de déconfiner progressivement leurs populations et de relancer leurs économies à partir de ce mois de mai sans, toutefois, rouvrir leurs frontières mais, tout en retardant ainsi la reprise du commerce mondial et des vols passagers internationaux, constate un ancien gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Jean-Claude Masangu Mulongo.

Ngobila ayant rendu le port de masque obligatoire, il faut tout simplement marteler sur les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale.

Ainsi, la reprise des activités à la Gombe pourra-t-elle atténuer les effets pervers de l'aggravation de la récession observée, depuis le 6 avril 2020, en RD. Congo. Décidément, Déconfinez Gombe !

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.