Congo-Kinshasa: Linafoot/Ligue1 - L'homologation du classement par la Fécofa ne fait pas l'unanimité

La direction de la Jeunesse sportive Groupe Bazano de Lubumbashi a contesté la décision de la Fécofa d'homologuer le classement partiel de la 25e édition du championnat de la Linafoot.

La décision de la Fédération congolaise de football association (Fécofa) d'arrêter définitivement la 25e édition du championnat de la Ligue nationale de football (Linafoot), dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus, n'a visiblement pas rencontré l'approbation de tous. Si certains clubs ont pris acte de l'option prise par l'instance faîtière du football congolais, d'autres avis crient à l'injustice.

Le président sponsor de la Jeunesse sportive Groupe Bazano de Lubumbashi, Meschak Kasongo Mabwisha, n'est pas du tout d'accord avec la décision de la Fécofa jusqu'à annoncer le retrait de son club du championnat national. « C'est triste comme réflexion, nous n'allons plus continuer à servir de béquille. Moi et mon comité disons au revoir au football congolais. Je regrette la décision de la Fécofa d'arrêter définitivement le championnat national, qui est une décision injuste et inadmissible, d'autant plus que les équipes n'ont pas disputé le même nombre de matchs », a-t-il déclaré.

Au moment de l'arrêt du championnat, Groupe Bazano occupait la cinquième place au classement avec trente-sept points pour dix-neuf matchs joués en retard par rapport aux quatre premiers qui sont qualifiés pour les compétitions africaines interclubs, notamment Mazembe (cinquante-trois points pour vingt matchs livrés), V.Club (quarante-huit points pour vingt-trois matchs), Maniema Union (quarante-six points pour vingt et un matchs) et Daring Club Motema Pembe (quarante-deux points pour vingt et un matchs). C'est en fait de la commission de gestion de la décision de la Linafoot entérinée par la Fécofa.

Ainsi, le comité dirigeant de la Jeunesse sportive Groupe Bazano a pris la décision du retrait de ce club du championnat de la Linafoot, en estimant que le classement final est connu d'avance en faveur d'un groupe des clubs, malgré les efforts et les ambitions nourris par d'autres clubs considérés comme de seconde zone.

Outre le président Meschak Kasongo Mabwisha, Bertin Bugale, secrétaire sportif de l'OC Bukavu Dawa du Sud-Kivu, club relégué en Ligue 2, a affirmé que son club pouvait encore se relancer si le championnat était allé jusqu'à sa fin régulière. Bukavu Dawa a occupé la 15e place à l'arrêt du championnat, avec treize points en vingt-deux matchs joués. Bertin Bugale a cependant appelé les supporters à faire montre d'un esprit de fair-play. A l'issue d'une réunion de concertation entre les clubs sociétaires et la Linafoot, rappelle-t-on, le secrétaire général de l'AS V.Club, Patrick Banishayi, soutenant une saison blanche plutôt qu'une homologation du classement partiel du championnat nationale de football, indiquait : « Il se pose un problème au niveau des montées et des descentes. Pour V. Club, une saison blanche mettrait tout le monde d'accord, car aucun règlement ne prévoit de proclamer un championnat sur la base d'inégalité des matches.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.