Congo-Kinshasa: Le ministre de la Formation professionnelle John Ntumba perd son immunité

L'Assemblée nationale a levé l'immunité parlementaire de John Ntumba et ainsi autorisé la justice à poursuivre l'information judiciaire contre le ministre de la Formation professionnelle, accusé de détournements de deniers publics lié à l'affaire de la gestion des fonds du « programme des 100 jours ».

Les informations recueillies par le parquet général auprès de la Cour d'appel de Kinshasa-Matete, révèlent que John Ntumba, alors membre de la commission de suivi du « programme des 100 jours », aurait perçu auprès de José Ngunda Mulumbu, comptable principal à la présidence de la République, le 18 juillet 2019, une somme de plus de 1,3 million de dollars destinée au Comité de suivi dudit programme.

Et, selon le réquisitoire du procureur général, la destination donnée à cette somme reste à déterminer. Pour le procureur, ces faits peuvent constituer l'infraction de détournement des deniers publics.

L'Assemblée nationale favorable à des poursuites

De son côté, la Commission politique, administrative et juridique de l'Assemblée nationale s'était montrée largement favorable à l'autorisation des poursuites contre le ministre en acceptant la levée de son immunité parlementaire.

À ce stade, il pourra accomplir ses fonctions de ministre. John Ntumba est membre de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), le parti de Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, lui aussi poursuivi par la justice dans le cadre de la gestion des fonds du programme d'urgence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.