Maroc: L'USMBA de Fès organise une compétition régionale de la meilleure jeune entreprise

L'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès vient d'organiser, en partenariat avec l'Association Injaz Al Marghrib, la première édition virtuelle de la compétition régionale de la meilleure jeune entreprise universitaire Company.

Company est un programme de formation de création d'entreprise où chaque groupe d'étudiants crée une micro-entreprise, qui se donne un nom, choisit les membres de son comité de direction, conçoit un produit ou service, conduit l'étude de faisabilité, place les actions de la société à constituer, établit un business plan, produit, commercialise et liquide l'entreprise en fin d'année, indique l'USMBA.

A l'issue de cette compétition, organisée pendant quatre mois dans plusieurs établissements de l'USMBA, le prix de la meilleure junior entreprise 2020 a été remporté par la microentreprise «SICoM IN». L'entreprise a développé un système appelé «PASS» qui facilite l'ouverture et la fermeture à distance (sans télécommande) de toutes sortes de portails, tout en garantissant une sécurité et une fiabilité maximales.

Cette jeune entreprise est représentée par les étudiants ingénieurs de la filière "Systèmes intelligents, communicants et mobiles" de la Faculté des sciences et techniques. L'équipe du projet a décroché le ticket pour représenter l'USMBA et la ville de Fès lors de la compétition nationale qui aura lieu à Casablanca.

Ce projet de création d'entreprise innovante bénéficiera également de l'accompagnement et du soutien matériel accordé par la cité de l'innovation de l'USMBA.

Cinq micro-entreprises issues du programme Company ont participé à la compétition. Outre "SICoM IN", il s'agit de la plateforme d'accompagnement "UCAN", qui favorise la création des start-up par de nouveaux entrepreneurs porteurs d'idées innovantes, et de "Brain & Gain", plateforme web et application mobile offrant la possibilité de publier et promouvoir les recherches et les projets des étudiants entrepreneurs, et permettant aux entreprises d'exprimer des besoins pour orienter les travaux et recherches des universitaires.

Les deux autres micro-entreprises sont "Women Trip Adventure" qui propose des voyages touristiques 100% féminins, afin de pouvoir vivre des aventures et des expériences dans la nature marocaine en toute sécurité, et "KhiDmAti" qui offre aux clients la possibilité d'annoncer leurs demandes de service et permet aux artisans les plus proches de les retrouver pour effectuer le service dès que possible.

Selon l'USMBA, les étudiants sont encouragés, à travers ce programme, à réfléchir différemment, à créer, à aller de l'avant, à rebondir et donc à intégrer les compétences comportementales d'un entrepreneur, tout en explorant et renforçant leurs aspirations professionnelles.

Régression de 13,1 % du trafic au port de Safi à fin avril

Le port de Safi a enregistré, à fin avril dernier, une baisse de 13,1% du trafic transitant par cette structure portuaire, selon un rapport de l'Agence nationale des ports (ANP).

Ce port a atteint un volume de 2 millions de tonnes au terme des quatre premiers mois de l'année 2020, enregistrant une régression de 13,1%, imputable notamment au recul des importations du soufre (-10,7%), du charbon (-49%) et des exportations de l'acide phosphorique (-11%) et du gypse (-19,3%), explique le même rapport.

La même source a fait savoir que le port de Safi s'est accaparé 6,4% de l'activité commerciale des ports du Maroc, derrière le port de Jorf Lasfar arrivé en tête (41,1%), les ports de Casablanca (33,7%) et d'Agadir (7,1%). Le port de Safi a, par contre, affiché une hausse de 37,6% au niveau des importations des céréales derrière les ports de Nador (+210%), de Jorf Lasfar (+52,5%) et devant les ports d'Agadir (+37,5%) et de Casablanca (+23,5%).

Cette même infrastructure portuaire s'est accaparé 4% du volume global de l'activité d'importation des céréales au niveau national, derrière les ports de Casablanca (54%), de Jorf Lasfar (22%), d'Agadir (12%) et de Nador (8%).

Au niveau national, le trafic transitant par les ports gérés par l'ANP a atteint, à fin avril 2020, un volume global de 31,3 millions de tonnes, marquant ainsi une hausse de 6,9%.

Fitch revoit à la baisse les perspectives de trois banques marocaines

L'Agence Fitch Ratings vient de réviser la notation d'Attijariwafa bank, Bank of Africa et CIH de stable à négative, tout en confirmant à "BB+" la notation de défaut émetteur à long terme en devises étrangères et locales des trois banques.

Ces actions de notation font suite à la révision par Fitch de la notation souveraine du Maroc de stable à négative en perspective de l'impact négatif anticipé de la pandémie de Covid-19, explique l'Agence sur son site Web.

Néanmoins, Fitch estime que la propension du Maroc à soutenir le secteur bancaire reste "élevée" en raison du "rôle qu'il joue dans le financement de l'économie et de la volonté des autorités à préserver la stabilité financière alors que le pays met en œuvre ses plans de développement économique".

Par ailleurs, Fitch s'attend à ce que l'économie marocaine se contracte de 4,5% en 2020 et la dette des administrations publiques à 58% du PIB durant la même année, contre 52,5% en 2019 et ce conformément à son scénario de référence.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.