Soudan: Le Conseil des ministres informé de la réunion sur le barrage Renaissance

Khartoum — Le ministre de la Culture et de l'Information, porte-parole du gouvernement, Faisal Mohamed Salih, a noté ce soir à la Plateforme unifiée de la Maison des médecins que la réunion du cabinet a entendu un éclaircissement présenté par le Premier ministre, Dr Abdullah Hamdok sur la réunion tenue avec la partie égyptienne en négociation sur le barrage de la Renaissance.

La réunion avait rassemblé notamment le Premier ministre égyptien, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l'Irrigation, le directeur du renseignement et de leurs homologues du Soudan.

Il a déclaré que la réunion a discuté des moyens de résoudre les problèmes en suspens et de reprendre les négociations sur le barrage de la Renaissance, soulignant la poursuite d'une autre réunion similaire avec la partie éthiopienne, indiquant que le Soudan n'est pas un médiateur, mais il est une partie authentique à la question du barrage de la Renaissance et que le Soudan entretient de bonnes relations avec les deux parties.

Le ministre de la Culture et de l'Information a déclaré qu'il y avait des problèmes entre les parties et que le Soudan cherche a ramener les négociateurs à Washington pour reprendre les pourparlers.

Faisal a indiqué que le cabinet a également entendu un rapport présenté par l'ambassadeur Omer Manis sur la visite de la délégation soudanaise en Éthiopie, et la discussion de la délégation sur certaines questions en suspens entre les deux pays, en particulier la question de la démarcation des frontières.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.