Tunisie: Le déplacement entre les régions à l'occasion de l'Aîd el Fitr est strictement interdit, selon le ministre de l'Intérieur

Tunis — Le déplacement entre les gouvernorats à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr est, strictement, interdit, a averti jeudi le ministre de l'Intérieur Hichem Méchichi, laissant entendre que des mesures de sanctions seront prises contre tout contrevenant.

« Toute personne qui tente de se rendre d'un gouvernorat à un autre sera détournée par les patrouilles de sécurité », a-t-il mis en garde, lors d'une conférence de presse à la Kasbah pour présenter la deuxième phase du plan du confinement ciblé.

Exceptés de cette mesure, les cas de force majeure, les situations d'urgence qui présentent un risque immédiat de préjudice grave pour la santé et la vie et les individus détenteurs d'autorisations précises pour le déplacement.

« Les anciennes autorisations de déplacement accordées aux citoyens pour se rendre à leur poste de travail ne sont plus valables, durant de la fête de l'Aid », a encore souligné le ministre.

D'après Mechichi, la mesure de restrictions de déplacement entre les gouvernorats prise dans le cadre de l'effort national en matière de lutte contre le nouveau coronavirus sera aussi appliquée après la fête de l'Aid, en attendant l'amélioration de la situation épidémologique dans le pays.

« Le déplacement dans le Grand-Tunis est à priori permis », selon le ministre.

Méchichi a souligné que le succès « relatif » enregistré dans le domaine de la lutte contre la pandémie, revient essentiellement aux mesures préventives engagées et à la coopération de toutes les parties, assurant que la prochaine étape sera marquée par une reprise progressive des activités économiques.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que parallèlement à l'effort de lutte contre l'épidémie (confinement total+ couvre-feu), des efforts sont actuellement déployés pour renforcer la lutte antiterroriste et garantir la sécurité des frontières. « Des frappes douloureuses ont été menées contre les terroristes, a-t-il dit », appelant toutefois à la plus grande vigilance puisque le risque zéro n'existe nulle part.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.