Ile Maurice: Consultations prébudgétaires 2020-2021 - Restaurer le pouvoir d'achat à travers le contrôle des prix

communiqué de presse

GIS - 21 mai, 2020 : Les représentants des Associations de consommateurs ont demandé au gouvernement de restaurer le pouvoir d'achat des Mauriciens en contrôlant les prix sur un maximum de produits, y compris les légumes.

C'était lors des consultations prébudgétaires 2020-2021, aujourd'hui à Port Louis, entre le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, et les membres de l'Association des consommateurs de l'Ile Maurice ; de la Consumer Advocacy Platform, et de l'Association for the Protection of Environment and Consumers. Les représentants veulent également un contrôle, non seulement des tarifs des professions libérales telles que médecin et dentiste, mais aussi des cotisations versées aux compagnies d'assurance en cette période de pandémie du Covid-19.

Les discussions ont aussi porté sur la protection de l'emploi, surtout dans le contexte difficile dû au Covid-19 ; la révision de la législation relative à la protection des consommateurs ; et l'introduction d'une loi afin de réglementer les achats en ligne. Les autres propositions concernent la création d'un poste de Consumer Ombudsperson, doté de pleins pouvoirs décisionnels et d'enquête, en vue de dissuader les pratiques abusives de certains commerçants ; la mise sur pied d'une Commission des Consommateurs en lieu et place de la présente Consumers Affairs unit, et la modernisation des cadres juridiques existants.

Les représentants ont fait part au grand argentier de l'importance de démontrer une nouvelle volonté politique en faveur des consommateurs, et de les encourager à acheter des produits locaux, qui répondent aux normes de qualité, pour protéger l'industrie et l'emploi à Maurice. La mise en œuvre d'un système de taxation, et davantage d'investissements dans la recherche et le développement dans le secteur de la consommation ont de même été évoqués.

Sur les volets agricole et alimentaire, les associations se disent pour la promotion de l'autosuffisance alimentaire en incitant les gens à cultiver fruits et légumes, et en offrant des facilités et des formations adéquates en ce sens. La création d'une agence alimentaire, soit une Food Agency pour veiller à la qualité des produits et des droits des consommateurs, est, en outre, préconisée. Cette agence comprendra les représentants du ministère de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, du ministère du Commerce et de la Protection des Consommateurs, du ministère de la Santé et du Bien-être,des conseils municipaux et de districts.

Par rapport à l'éducation, les représentants des Associations des consommateurs souhaitent que des chances égales soient données à tous les apprenants quant à l'utilisation des outils numériques, en particulier, ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter ces produits technologiques.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.