Congo-Brazzaville: Se réinventer

La Covid-19 n'a pas que brouillé des agendas et contrats dans l'univers des arts, la pandémie a finalement servi à une période propice pour la création, la réflexion sur la société et notre modèle de consommation. Elle a bouleversé les codes : le monde ayant renoncé à la liberté de circuler. En inspirant les artistes, la crise du coronavirus a abouti à une explosion de belles œuvres sous le prisme d'Internet.

Si les artistes d'autres continents ont su braver les interdits de se produire physiquement, en se réinventant une nouvelle expression au travers des spectacles et créations en mode virtuelle, en Afrique, enfin dans plusieurs pays du continent, l'art s'est presque confiné. Une longue liste des rendez-vous annulés alourdit désormais le quotidien peu reluisant des acteurs.

Que faut-il retenir de la créativité artistique en cette période où les libertés sont investies par une maladie aux dommages encore visibles ? Ce qui est sûr, une vraie réflexion de fond, sur le long terme, est sans doute nécessaire sur la création d'une nouvelle économie des arts et de la culture en lien avec Internet.

Si des galeries d'art se sont organisées pour proposer des visites virtuelles aux internautes et des artistes de différents langages se sont relayés autour de festivals diffusés en direct sur Internet, il est clair que l'innovation poussée par les restrictions de la pandémie montre combien les œuvres en ligne peuvent toucher un public encore plus nombreux. Une occasion sûrement de fédérer une nouvelle dynamique autour de ce secteur.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.