Madagascar: CCCOC Boeny - Dix autres missionnaires encore a Mahajanga

Les autorisations de déplacements pour tous les véhicules sont suspendues depuis le 11 mai dernier par le CCCO national, pour les régions Analamanga, Atsinanana et Haute Matsiatra. Seuls les véhicules et camions transportant les marchandises et PPN ainsi que ceux transportant les malades pour évacuation sanitaire peuvent encore rouler sur les nationales et circuler librement vers Mahajanga.

Après la découverte du premier cas positif ce coronavirus, lundi dernier, la population et les autorités sont sur les aguets. Le CCOC Boeny a décidé de renforcer l'application des mesures sanitaires en vue de lutter contre la propagation du Covid-19.

D'après le président du CCOC Boeny, Lahanaina Fitiavana Ravelomahay, préfet de Mahajanga, dix autres missionnaires étaient encore arrivés à Mahajanga depuis le dimanche 17 mai. Ils ont été testés et mis en quarantaine chez eux, et l'on attend les résultats des tests PCR effectués dès leur arrivée.

Le dimanche 17 mai, au point de contrôle sanitaire à Marovato Belobaka, dans le district de Mahajanga 2, six voitures particulières venant de la capitale sur la RN4 ont été enregistrées, deux voitures Sprinter taxis-brousse, vingt-six camions de marchandises, un camion-citerne, sept Mercedes Sprinter fourgon.

Au total, cent cinquante trois personnes ont été contrôlées dans ces quarante et un véhicules recensés. Seuls dix missionnaires ayant roulé dans les voitures particulières ont été mis en quarantaine. Et l'on se demande qu'en est-il des cent quarante trois autres personnes restantes.

Les tests sont insuffisants et les stocks de PCR commencent à s'épuiser au niveau de la direction régionale de la Santé publique Boeny.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.