Burkina Faso: Sap olympic - Un incendie fait des dégâts

Une partie de l'usine Sap Olympic était en proie aux flammes mercredi 20 mai 2020 en début de soirée. Jusqu'à hier jeudi dans la matinée, on ignorait toujours les raisons de ce sinistre qui a fait des dégâts matériels importants. Mais le pire a pu être évité grâce à la prompte intervention des sapeurs-pompiers.

La direction et le personnel de la société de fabrique de pneus et de chambres à air installée à la zone industrielle de Bobo-Dioulasso étaient réunis hier jeudi dans la matinée dans une atmosphère toute particulière.

Car pour la plupart d'entre eux, c'est à leur domicile qu'ils ont appris la veille, que leur outil de travail était en proie aux flammes. La peur et la panique qui s'étaient emparées de ces travailleurs vont finalement se dissiper.

La grande catastrophe tant redoutée n'a pas eu lieu. « La salle de la chaudière qui jouxte la salle des machines a tout simplement été effleurée par les flammes. C'est par-là que le désastre aurait pu se produire.

Et si cela avait été le cas, d'autres usines dans les environs auraient pu être aussi touchées par cet incendie», a expliqué un travailleur. Le pire a pu être évité, pourrait-on dire, et cela, grâce à la prompte réaction de la brigade des sapeurs-pompiers.

Une intervention rapide et efficace qui a donc permis, selon Bidias Palé, directeur de la qualité globale et des achats de la société, de maîtriser les flammes qui se propageaient.

Cet incendie qui s'est en effet déclaré à SAP Olympic a toutefois causé des dégâts très importants sur les consommables, les encours de fabrication, la toiture, les câbles d'alimentation en électricité des machines, etc.

Une chose est sûre, les machines cesseront de tourner pendant un moment dans cette unité de production de pneus et de chambres à air.

« L'usine est déjà isolée en matière de fourniture d'électricité afin d'apprécier l'ampleur des dégâts sur le réseau électrique.

Nous serons amenés à refaire le câblage. Donc il y a du travail à faire avant de parler de redémarrage de l'usine », a confié Bidias Palé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.