Cote d'Ivoire: Gbémazo - La Ministre Ramata Ly-Bakayoko demande aux femmes de s'engager contre le Coronavirus

Les femmes de Gbémazo (Sous-préfecture de Worofla, département de Séguéla) ont été sensibilisées et formées le 16 mai 2020 à barrer la route au Coronavirus. C'était dans le cadre de l'opération "Une femme, un masque" initée par le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant.

La cérémonie de Gbémazo a consisté, pour les cadres du village, à expliquer la nature de la pandémie et à présenter les mesures barrières pour briser la chaîne de contamination.

Les enjeux et défis socio-économiques pour la Côte d'Ivoire et le monde ont été également expliqués à la cinquantaine de participantes venues de Gbémazo et des villages voisins de Kondogo, Karaba, Toté, Souasso et Wakoro.

Au nom de la ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Ramata Ly-Bakayoko, le Conseiller Spécial du Premier Ministre, Bakary Sanogo, a demandé aux femmes leur implication totale dans la lutte.

" Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, est à l'avant-pointe de la lutte, car les familles et les femmes sont des maillons essentiels de la société.

Si vous vous engagez fortement, cela contribuera à freiner l'entrée de la maladie dans vos familles respectives, et donc à contenir la contamination", a dit Bakary Sanogo, fils de Gbémazo.

Au cours de la cérémonie, les femmes ont été formées au port du masque de protection et aux techniques de lavage des mains.

A l'issue de la formation, Mawa Soumahoro s'est réjouie de savoir que la politique du ministère prend également en compte les femmes des zones rurales.

Quant à Mazéwé Bamba, elle dit être désormais outillée à mettre en pratique les mesures barrières de lutte contre la pandémie.

Les participantes ont reçu du ministère des "kits famille" comprenant des vivres et du matériel sanitaire, dont des masques, du savon, de l'eau de Javel et des dispositifs de lavage de mains.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.