Cote d'Ivoire: Daoukro - Une délégation conduite par les ministres Kobenan Adjoumani et Aka Aouélé présente ses civilités au roi Nanan Kongo Lagou III

Les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani et Aka Aouélé, à la tête d'une forte délégation, se sont rendus chez le roi de Daoukro, Kongo Lagou III, pour lui présenter les civilités d'usage.

Cette initiative des représentants du gouvernement a pourtant failli avorter du fait de jeunes surexcités.

Attroupés à l'entrée et dans la cour du roi, ces derniers, pour la plupart éméchés, avaient opposé un refus catégorique à la demande de visite des personnalités venues d'Abidjan à Nanan Kongo Lagou III.

Les tractations eut médiations du commissaire de police et de certains cadres de la ville n'avaient pas eu raison de leur détermination à barrer la route à Kobenan Kouassi Adjoumani et ses collègues.

Il a fallu l'intervention du préfet de région, Aka Sonoh, pour faire plier ces jeunes qui criaient et donnaient de la voix pour manifester leur mécontentement.

Une fois en face du roi, Kobenan Kouassi Adjoumani a déploré la réaction de « ces personnes qui voulaient l'empêcher de sacrifier à une tradition ».

A cet égard, il a prévenu : « Même si on mettait les barrières, on allait les franchir pour venir saluer le roi. Personne ne peut nous empêcher de venir saluer le chef ».

S'adressant au roi, le porte-parole principal du Rhdp a précisé : « On ne peut pas être présents à Daoukro et ne pas venir vous saluer. Nous sommes heureux de vous trouver en bonne santé ».

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.