Burkina Faso: Prière du Ramadan - Ne pas emprunter la même route à l'aller et au retour

communiqué de presse

La fin du jeûne du mois de ramadan est marquée par la fête de l'Aïd el Fitr (fête de la rupture). C'est le jour où les musulmans sont partagés entre trois sentiments.

D'abord, ils sont dans un sentiment de joie et de reconnaissance de la part d'Allah. Pouvoir jeûner, en effet, du début jusqu'à la fin du mois sans problème majeur est une grande grâce d'Allah qui mérite une reconnaissance particulière de la part des fidèles.

Cette reconnaissance se manifeste par la prière de l'Aïd, elle-même, le zikr à travers les formules de louange et de glorification... telles que Soubhanallah (Gloire à Allah), Alhamdoulillah (Louange à Allah), La ilaha illalah (il n'y a de Dieu qu'Allah), Allahou akbar (Allah est le plus Grand)..

. La reconnaissance de ce bienfait se traduit également par la manifestation de sa joie à travers les beaux habits, les repas délicieux, entre autres, puisqu'Allah dit : « et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le», S93V11.

Ensuite, le jour de la fête, le musulman est dans un sentiment de regret et de tristesse. Les moments de grâce, de miséricorde, de pardon qui constituent les meilleurs moments de l'année viennent de finir et n'étant pas sûr de les revivre, le serviteur d'Allah conscient ne peut que s'attrister.

Enfin, le croyant est dans un sentiment de crainte et d'espoir. Il vient de terminer le mois béni de ramadan où il a donné le meilleur de lui-même en matière d'adoration. Mais encore faut-il que cela soit exaucé par son Seigneur afin qu'il puisse bénéficier des meilleurs fruits de ses efforts ?

Par conséquent, il doit demeurer, à l'instar des compagnons du Prophète Muhammad et de nos pieux prédécesseurs, dans la prière et la supplication dans le but d'implorer Allah pour qu'Il agrée ses œuvres.

Quelques recommandations à observer le jour de la fête : prendre un petit déjeuner avant la prière, prendre le bain rituel, porter ses plus beaux habits, bien se parfumer, aller à la prière à pied (si possible) et changer de chemin pour le retour, se rappeler beaucoup le nom d'Allah, éviter surtout le gaspillage en matière de nourriture.

L'objectif recherché en changeant de route est non seulement de se faire remarquer mais aussi de croiser d'autres fidèles à qui on lancera le salam (Assalamu alaykum : que la paix soit sur vous), le salut fraternel musulman. Beaucoup d'anges descendent aussi du ciel pour proclamer avec les hommes les louanges à Allah.

Le comité presse de l'A.E.E.M.B.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.