Tchad: Les avocats du frère du président Déby indignés de l'absence de présomption d'innocence

Il y a quelques jours, le Collectif des associations de défense des droits de l'homme a accusé le frère du chef de l'État tchadien d'avoir causé involontairement la mort d'un jeune berger.

Ce que ses avocats contestent indiquant que le jeune est décédé des suites d'une noyade et demandent aux organisations de défense des droits de l'homme de respecter la présomption d'innocence du mis en cause.

Les avocats de Salaye Déby, le frère cadet du chef de l'État tchadien contre-attaquent. Un collectif d'association de défense des droits de l'homme affirme que Salaye Déby a tiré pour faire fuir Hamid Saleh, un berger et son troupeau qui s'est ensuite noyé dans une digue .

Me Saana Dieudonné, l'un des avocats de Salaye Déby, met en avant la présomption d'innocence de son client au micro de Madjiasra Nako : « Le collectif des associations de la société civile fait hâtivement de monsieur Salaye Déby Itno l'auteur du décès de monsieur Hamid Saleh alors que sa culpabilité n'est pas encore établie.

Une question qui mérite d'être posée est de savoir pourquoi à ce jour, les parents de la victime n'ont pas déposé plainte contre monsieur Salaye Déby Itno, s'ils estiment que c'est ce dernier qui est l'auteur du décès de leur progéniture. »

L'avocat estime même que les organisations de défense des droits de l'homme sont en faute : « En accusant monsieur Salaye Déby Itno d'être l'auteur d'homicide involontaire, ce collectif a méconnu l'article 25 de la Constitution de la République qui expose de façon explicite : "Tout prévenu est présumé innocent jusqu'à l'établissement de sa culpabilité à la suite d'un procès régulier offrant des garanties indispensables à sa défense".

Jusqu'à preuve du contraire, notre client Salaye Déby Itno bénéficie à n'en point douter comme tout citoyen mis en cause d'une présomption d'innocence ».

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.