Sénégal: Kédougou - Reprise des enseignements, en contexte de COVID-19

Les acteurs du secteur éducatif de la région de Kédougou sont désormais édifiés sur leurs inquiétudes liées à la rentrée des classes d'examen prévue ce 2 mai.

Au sortir de leur comité régional de développement(CRD) présidé par le gouverneur de la région M. Saër Ndao, en compagnie de l'Inspecteur d'Académie M. Ly et du médecin-chef Dr. Mamadou Diop, d'importantes mesures ont été prises pour la matérialisation de la reprise des enseignements dans le respect strict des mesures édictées.

Parmi ces mesures figurent la confection de plus de 37000 masques afin que chaque personne dispose de 5 masques la semaine, la question de l'eau, la construction, l'assainissement des toilettes, ou encore le transport des enseignants. A

ce propos, le chef de l'Exécutif régional, M. Saër Ndao, revenant sur les termes de la reprise a tenu à rassurer les parents d'élèves sur leurs inquiétudes et par la même occasion à assurer que «toutes les précautions seront prises pour suivre tout le monde.

Ce n'est pas de la stigmatisation. Nous avons toujours suivi des gens sans que personne ne le sache. Et nous continuerons à le faire. Il n'est plus question de confinement. Cette situation doit nous amener à être proactifs face à cette pandémie de Coronavirus.

Faisons en sorte que nos enfants puissent être en sécurité sanitaire. Nous mettrons à contribution la Croix Rouge».

Pour sa part, l'Inspecteur d'académie M. Ly est revenu sur les modalités de la reprise qui se fera de façon progressive : «Pour l'instant, il s'agit de faire fonctionner les classes de CM2, les classes de 3ème et celles de Terminale de l'enseignement général, technique et de la formation professionnelle.

Cette reprise concerne tous les enseignants et tout le personnel administratif. La vente d'aliments sera formellement interdite dans l'espace scolaire.

Il faudra occuper des salles de classes aérées, procéder à l'affichage des mesures barrières sur les portes de salles de classes entre autres».

Pour annihiler tous les risques de contamination surtout des enseignants qui vont revenir de zones où sévit la maladie, le médecin-chef de la région Dr. Mamadou Diop a appelé à «plus de vigilance, à l'intensification de la prévention et au respect des gestes barrières».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.