Congo-Kinshasa: KANANGA - La MONUSCO encourage la Police congolaise à respecter les droits de l'homme lors des interventions

communiqué de presse

« Un policier qui ignore les Droits de l'Homme est un danger pour lui-même et pour la population qu'il est censé protéger» : C'est le message que Sonia Melki, la Cheffe de la Police des Nations Unies à Kananga, a tenu à faire passer aux policiers congolais, lors de l'ouverture d'un séminaire sur la promotion des droits de l'Homme et le respect des normes au sein de la Police Nationale Congolaise (PNC).

Le séminaire initié le 7 mai dernier par la Police des Nations Unies au profit des Responsables du Groupe et d'Escadron Mobiles d'Intervention (GMI-EMI) à Kananga, a connu la participation de 12 cadres de la PNC.

La Cheffe Secteur UNPOL de Kananga a insisté sur l'importance, pour un policier de connaitre les Droits humains afin de les respecter. « Vous avez pour mission la protection des civils, alors il est important que vous soyez sensibilisés au respect de leurs droits. Sachez que, quelle que soit la faute d'un individu, vous avez l'obligation de le traiter avec dignité et respect », a-t-elle dit aux participants.

Pour le facilitateur de ce séminaire, HASSAN Mohamed Abdourahman, l'Adjoint au Chef Secteur en charge de la formation, la présence des hommes en tenue doit être rassurante pour la population civile et non l'effrayer. « L'existence de tout policier ou tout autre porteur de l'uniforme, se justifie par la protection des civils, car un civil est un individu vulnérable. Alors, votre présence, quel que soit l'endroit, doit être rassurante pour le civil et non le perturber. Retenez que tout acte que vous posez doit allez dans le sens de la protection ».

Le commissaire supérieur adjoint Charles Kasongo-Wa-Kasongo, Commandant du GMI a remercié au nom de l'ensemble des participants, les initiateurs et animateurs de cette rencontre pour la qualité de leurs interventions. « Ce séminaire a été très bénéfique et très enrichissant. Les enseignements seront mis en pratique partout où le besoin se fera sentir », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, le représentant du Commissaire Provincial, NGOMA Di-Makondé Calixte, dans son mot d'ouverture, a souligné la nécessité de la formation de ses éléments sur les Droits humains. Il n'a pas aussi manqué de saluer les efforts de l'UNPOL du secteur de Kananga, qui assure un bon partenariat avec la PNC pour favoriser l'accompagnement du processus de professionnalisation des cadres et agents de cette institution au niveau provincial. Selon lui, ce séminaire aidera les Policiers des unités d'intervention à mieux se comporter dans l'exécution de leur mission de terrain.

Ce séminaire s'inscrit dans le cadre du développement des compétences professionnelles de la Police Nationale Congolaise conformément au Mandat de la MONUSCO. Et il vise le développement des compétences en matière des Droits de l'Homme des responsables des unités d'intervention qui doivent à leur tour sensibiliser sur ce même thème leurs collègues, dans le but de répondre efficacement aux attentes de la population conformément aux règles d'éthique professionnelle.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.