Ile Maurice: Confinement - La banque de sang a besoin de se refaire une santé

La Blood Donors Association tire à nouveau la sonnette d'alarme sur la situation de la banque de sang. La pénurie menace. La chute des dons pendant plus de deux mois de confinement et les nouvelles lois en vigueur depuis que la Covid-19 Act a été promulguée n'arrangent pas les choses... .

Se retrouver à sec. C'est avec cette peur que la Blood Donors Association (BDA) évolue ces jours-ci. Subhanand Seegoolam, le président de l'association, avance que contrairement aux années précédentes, lorsque la BDA se retrouvait face à une pénurie, certaines pratiques ne sont désormais plus possibles. «Nous pouvions faire des collectes les dimanches et les jours de congés publics. Mais ce n'est plus possible car le gouvernement a coupé le budget pour les heures supplémentaires», explique ce dernier.

Comment doivent-ils procéder donc? Subhanand Seegoolam explique que l'association a lancé des appels afin que les gens puissent le contacter s'ils veulent donner leur sang. «Les gens s'organisent. Les donneurs se rassemblent et dès qu'un nombre suffisant est atteint dans une région, nous allons à leur rencontre». Cependant, maintenant avec la reprise partielle des activités les choses se compliquent pour l'association car non seulement les gens vont travailler mais les activités sont interrompus les dimanches à cause des nouvelles lois et du couvre-feu, toujours en vigueur.

Pour rappel, 125 pintes de sang sont nécessaires chaque jour dans les différents hôpitaux et cliniques. Et comme seulement 2,5 % de la population donne son sang régulièrement, les réserves sont toujours restreintes. Le manque se fait d'autant plus sentir en ce moment. «Heureusement, la demande en sang n'était pas aussi élevé que d'habitude pendant le confinement. Mais maintenant avec la reprise il faut s'attendre à une hausse de demandes. A cause des accidents ou autre... », dit le président de l'association, qui compte sur les entreprises pour organiser des collectes de sang pendant la semaine.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.