Tunisie: Point de presse à la Kasbah - Un Aïd pas comme les autres

La ministre auprès du Chef du gouvernement chargée des Grands projets, Lobna Jerbi, a tenu hier une conférence de presse à la Kasbah en compagnie du ministre de l'Intérieur, Hichem Mechichi, et du ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, pour annoncer les dernières mesures relatives au lent processus de déconfinement et notamment celles qui seront appliquées le jour de l'Aïd. A cet effet, Lobna Jeribi a mis en garde contre les tentations de relâchement en cette période, surtout que le nombre de cas recensés est reparti à la hausse après quelques jours d'accalmie. Elle a rappelé que les citoyens doivent encore se conformer aux consignes sanitaires en vigueur, notamment en portant obligatoirement des masques.

Un lent déconfinement

Par ailleurs, la ministre a annoncé que dès le 26 mai, soit après l'Aïd, les secteurs de l'industrie et des services pourront travailler à 75% de leurs capacités. Cette mesure s'appliquera également à la fonction publique qui passera de 50 à 75% de fonctionnaires présents sur les lieux de travail. Cependant, les horaires de travail ne changeront pas, et la séance unique alternée restera en vigueur (8h30-14h ou 9h-14h30).

Quant aux garderies, elles fonctionneront avec seulement 50% de leur effectif, tout en veillant à appliquer vigoureusement les règles de protection d'usage. Selon la ministre, une formation spécifique sera dédiée au personnel de ces établissements.

La phase suivante commence à partir du 4 juin, et concernera la reprise des activités sportives d'élite et l'ouverture des complexes sportifs. A cette même date, ce sont aussi les musées et les galeries d'art qui pourront enfin rouvrir leurs portes au public. Idem pour les hôtels et les restaurants touristiques, qui seront à 50% ouverts. Lobna Jeribi a annoncé dans la foulée l'ouverture à partir du 4 juin des mosquées, dont la fermeture pendant le mois de Ramadan a provoqué l'incompréhension de certains fidèles.

"Nous subissons beaucoup de pression pour la réouverture des mosquées, reconnaît le ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum. Evidemment que nous voulons que les mosquées soient rouvertes, la question n'est pas là. Mais attendons que les risques soient définitivement écartés et évitons une réouverture précipitée des mosquées alors que le risque sanitaire est toujours présent".

Pas de visites familiales pour les vœux de l'Aïd

Le ministre de l'Intérieur, Hichem Mechichi, a été clair sur ce point: pas question d'autoriser les déplacements entre familles. "Cette année, le jour de l'Aïd ne sera pas comme les autres", a-t-il déclaré. Pas question non plus d'autoriser les déplacements entre les gouvernorats, et les autorisations de circulation accordées ne seront pas valables le jour de l'Aïd. "Des unités sécuritaires seront postées aux entrées et sorties des gouvernorats et les contrevenants seront invités à rebrousser chemin", explique-t-il, tout en assurant que les situations exceptionnelles seront prises en considération.

Cependant, le ministre de l'Intérieur a confirmé que les déplacements entre les gouvernorats du Grand Tunis seront tolérés.

Sur un autre plan, le ministre de l'Intérieur a affirmé qu'en dépit de cette situation sanitaire d'exception, les forces de sécurité restent vigilantes et les services de sécurité continuent au quotidien à lutter contre le terrorisme.

A La Une: Presse et Média

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.