Ile Maurice: Dans l'exercice de son travail, notre photographe se fait malmener par la police !

Il était là pour faire son travail, soit prendre des photos des quatre gardiens de prison suspectés dans le décès de Caël Permes, qui doivent comparaitre en cour de Curepipe, ce vendredi 22 mai.

A la place, ce photographe de l'express a recueilli une volée d'insultes et de jurons les plus grossiers les uns que les autres. Des policiers l'ont maltraité, intimidé. Lui ont pris son portable pour le fouiller, lui posant la main dessus de manière violente.

Vers 10 heures, une première policière en faction à l'entrée du chemin qui mène à la cour de Curepipe bloquait le passage avec des barrières. Elle l'a empêché de s'avancer pour prendre une photo. Ensuite, d'autres collègues sont arrivés et l'ont entrainé vers la station essence à proximité, pour l'injurier, devant de nombreuses personnes du public, prenant son nom et l'humiliant.

Tout cela pour protéger l'anonymat de leurs collègues des prisons suspectés d'assassinat de détenu ? Si cela avait été un suspect « mizer » auraient-ils montré autant de zèle ? Nous attendons la version de la police.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.