Algérie: Campagne nationale de sensibilisation au port du masque obligatoire à travers 48 wilayas

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, et le ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aïssa Bekkai, ont donné vendredi à la Place du 1er mai (Alger) le coup d'envoi d'une campagne nationale en faveur du port du masque obligatoire pour les commerçants et les clients sous le slogan "Port du masque: se protéger pour protéger les autres" dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de l'épidémie de Covid-19.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Rezig a souligné que cette campagne nationale organisée par le ministère du Commerce simultanément à travers 48 wilayas venait en application des instructions du Premier ministre relatives à l'obligation du port du masque pour tous, précisant que les directions du commerce et les associations de la société civile avaient été mises à contribution pour assurer la distribution des masques gratuitement aux commerçants et aux clients.

Pour sa part, le ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aïssa Bekkai, a indiqué que la distribution de masques aux commerçants et aux consommateurs visait à favoriser le retour à la normale de l'activité commerciale dans les plus brefs délais, appelant les commerçants à faire preuve de civisme et de sens des responsabilités en portant le masque et en respectant les autres gestes barrières contre l'épidémie de Covid-19.

De son côté, le Conseiller du président de la République chargé de la société civile, Aïssa Belakhdar, a estimé que le port du masque par tous les Algériens, membres de la société civile et cadres spécialisés compris, protègera tout le monde, souhaitant que les commerces rouvrent et que l'activité économique reprenne après l'Aïd El-Fitr.

Qualifiant le port de bavettes de "hirak préventif", M. Belakhedar a estimé que ce geste était facile".

Il a révélé, dans ce cadre, que l'ANCA et la commission nationale des ateliers de coutures entamera à partir de la semaine prochaine la confection de plus de 200.000 masques à un prix ne dépassant pas 35 DA.

Une tournée au niveau du marché de proximité "Ali Mellah" et les locaux situés dans les rues du 1er mai, a permis au ministre du Commerce d'écouter les préoccupations des commerçants dont la majorité ont porté sur l'organisation et l'hygiène des marchés.

M.Rezig a rappelé, dans ce sens, la création récemment d'une sous-commission chargée de la moralisation des espaces commerciaux, une des huit sous-commissions relevant de la Commission de moralisation de l'acte commercial.

Tous les marchés au niveau des 48 wilayas seront dotés de cahiers des charges dont la contravention entrainera "la fermeture définitive" de l'espace commercial, a-t-il souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.