Algérie: L'ARAV convoque la responsable d'une chaine privée pour diffusion de dépassements

Alger — Le président de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a convoqué la responsable d'une chaine de télévision privée, suite à une plainte reçue par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs concernant la diffusion de "dépassements dangereux" contestant la fetwa permettant d'avancer l'acquittement de zakat el fitr en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle que traverse le pays, a indiqué jeudi un communiqué de l'autorité.

Le président de l'ARAV a convoqué la responsable de la chaine "Ennahar TV" pour fournir des explications sur le contenu d'un épisode du programme "Insahouni" dans lequel le présentateur considère que la fetwa émise par la commission ministérielle permettant d'avancer la zakat deux ou trois jours avant l'Aïd El Fitr est "une aumône (sadaka) dont il faut s'acquitter à nouveau", lit- on dans le communiqué.

La responsable de la chaine, qui "a accueilli favorablement et salué les actions de l'ARAV pour rétablir les choses et respecter les règles juridiques et organisationnelles" a présenté "les excuses de la chaine pour les déclarations du présentateur de l'émission +Insahouni+", affirmant que la chaine respecte le référent religieux national et l'intérêt général du pays, particulièrement en cette conjoncture exceptionnelle, et refuse de politiser la religion à des fins douteuses ».

La même responsable a également affirmé qu'elle "a demandé au présentateur de l'émission de présenter des excuses et de retirer ses déclarations qui constituent un danger et une diffamation contre les institutions de l'Etat et sèment, ainsi, le doute en perturbant la société. Néanmoins, ce présentateur a refusé d'obéir", ajoutant qu'elle l'avait précédemment empêché de présenter une émission dans laquelle il annule la fatwa de fermeture de mosquées", a ajouté le communiqué.

Le même communiqué a ajouté que la convocation de la responsable de la chaîne "intervient sur une plainte déposée par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs en date du 20 mai 2020 auprès de l'ARAV, relative à une sortie médiatique à travers une émission du programme +Insahouni+,

diffusée le lundi 25 Ramadan 1441 correspondant au 18 mai 2020 sur la chaîne Ennahar, laquelle a porté sur des violations graves contredisant et contestant la fatwa émise par la commission ministérielle qui regroupe les cheikhs et savants de l'Algérie".

Dans son communiqué rendu public le 04 Ramadan 1441 correspondant au 27 avril 2020, ladite commission ministérielle avait indiqué qu'il était permis d'avancer la remise de la zakat El Fitr "aumône légale", au regard de l'intérêt conjoncturel imposé par les circonstances exceptionnelles dans le pays".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.