Sénégal: Affaire des 1 300 milliards de fcfa en faux billets - Ce qui est reproché aux suspects

La Brigade de Recherches de la Gendarmerie nationale a frappé un grand coup en procédant, le 13 mai dernier, à la saisie de 2,5 milliards d'euros en faux billets, estimés à plus de 1300 milliards de FCfa. Six suspects ont été interpellés et déférés devant le procureur de Pikine, mardi dernier, pour association de malfaiteurs, contrefaçon de signes monétaires ayant cours légal sur un territoire étranger, faux et usage de faux et blanchiment de capitaux.

Les gendarmes ont mis la main, à la Zac Mbao, sur 3 paquets de 50 millions d'euros, 1 paquet d'1 milliard d'euros et 10 paquets de 900 millions d'euros. Les cerveaux de la bande, qui se ravitaillaient en Gambie, comptaient écouler les billets à Dakar après avoir trouvé des techniciens et clients pour le lavage et la mise en circulation. Les informations faisant état de l'implication des deux personnalités de l'ancien régime n'ont pas été confirmées par nos sources proches de l'enquête.

À en croire celles-ci, B. Fall, qui a acheté la marchandise en Gambie, a remis une bonne partie à D. Ndiaye, puis à un autre qui a ravitaillé A. Diop et M.L.B. Samb. Quant à M. Fall, tailleur de B. Fall chez qui les billets et le matériel ont été trouvés, il aurait servi d'intermédiaire en cherchant des partenaires à son client. Le tailleur aurait demandé à F. Cissé, conducteur de moto taxi, de l'amener chez B. Fall. Les investigations se poursuivent en vue de mettre la main sur d'autres suspects.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.