Madagascar: Kitesurf - Essai assez concluant à Ivato

Les kitesurfeurs débarquent à Ivato.

Cela fait un bail que les frères Panoël Razafindranamo, Tsiry et Tsiory, rêvent de pouvoir essayer le kitesurf dans un lac d'eau douce. C'est devenu une réalité depuis le week-end, puisqu'avec l'aide d'un ami qui habitait au bout de la piste de l'aéroport d'Ivato, il a pu pratiquer le kitesurf au grand bonheur des riverains. « Ce n'est pas exactement le bout de piste mais de l'autre côté, donc cela ne devrait pas perturber les mouvements des avions », précise Tsiry, tout heureux de pouvoir s'adonner à son sport favori, et ce malgré le froid qui commence à s'installer dans cette localité.

L'autre frère, Tsiory, ajoute toutefois que cela dépend de la force du vent. « Un vent fort serait l'idéal mais c'est déjà mieux que rien". Mais au-delà de ce premier essai assez concluant, les férus de cette discipline se réjouissent du fait qu'on pourrait désormais inscrire le kitesurf dans les disciplines durant les Jeux des Îles si l'organisation revient à Madagascar. Une bonne préparation, en tout, car le kitesurf fera son entrée aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris. En attendant, les frères Panoël Razafindrasata n'aspirent qu'à une chose, à savoir la reconnaissance du ministère de tutelle via une fédération.

Une formalité, en fait, car les Razafindrasata ont déjà le diplôme pour enseigner le kitesurf mais ils sont aussi les seuls Malgaches de la Baie du Sakalava, près de Diégo, à avoir une école de formation. Et à l'heure où le « vita malagasy » est devenu d'actualité, il serait grand temps de favoriser tous les acteurs et d'en tirer une fierté nationale. C'est tout aussi simple que cela.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.