Madagascar: Mangamila - Démantèlement d'un réseau de voleurs de moto

Depuis un certain temps, beaucoup ont pu constater une recrudescence des vols de deux-roues dans cette partie nord de la capitale, notamment dans le district d'Anjozorobe et ses environs.

L'on a appris que tout un réseau de personnes malveillantes opère derrière ces vols, après que les éléments de la gendarmerie d'Ambohimanarivo ont pu mettre la main dessus, lundi dernier. En effet, six individus membres de cette clique ont fait l'objet d'une arrestation dans la commune rurale de Mangamila, dudit district. Et lors d'une fouille d'usage, les éléments des forces de l'ordre ont trouvé dans leur maison un attirail suspect, entre autres, des farandoles de gri-gri, différentes paperasses destinées à la confection de faux papiers pour les motos volées ainsi que des faux cachets au nom d'une société fictive : la « Stone-moto ». Quatre mono-cylindrés dont un de type routière et trois de type « scooters », probablement des butins de leur méfait, ont été mis à découvert ce jour-là, et ont été saisis dans la foulée.

Tout a commencé après qu'un individu victime d'un vol de moto a déposé une plainte auprès du poste avancé de la gendarmerie d'Ambohimanarivo. « Dans sa lettre, il a mentionné qu'il s'est fait dépouiller de son bien par une dame qu'il a conduite en taxi-moto à Talata Volonondry. Elle, une dame connue sous le nom de Lynda, l'a drogué avec des produits somnifères qu'elle a mis dans son repas pour, soi-disant, le remercier de son service. Et c'était la dernière chose dont il s'est souvenu », lit-on dans un communiqué émanant du service de la communication de la gendarmerie.

S'étant accrochés à cette piste, les limiers des bérets noirs ont lancé une recherche au sujet de cette mystérieuse femme et du deux-roues subtilisé. Leur investigation les a menés à 45 km au nord du lieu du vol, dans la commune rurale de Mangamila, sur la RN3. Cela, après avoir été alertés par leurs collègues dans cette contrée. En effet, la « routière » recherchée aurait été vue dans leur circonscription. Furetant un peu partout, les éléments des forces de l'ordre n'ont eu aucun mal à identifier les personnes qui la gardent en cachette. Il s'agit d'un couple répondant aux doux noms de Vévé et Lynda. La piste tenait la route. Ainsi de fil en aiguille, l'arrestation s'est ensuivie, aboutissant au démantèlement de cette bande de malfrats opérant dans les vols de motos.

Cependant, l'on nous fait savoir qu'un des cerveaux de la bande a pu s'échapper lors de l'interpellation. Au sujet de Vévé, de son vrai nom Ratsimbazafy Juvet Odilon, un avis de recherche a été lancé pour le retrouver. La gendarmerie invite quiconque pouvant fournir la moindre information le concernant à collaborer avec en appelant le 034 14 014 75.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.