Sénégal: Sédhiou-Mouvement à la tête du centre culturel régional - Aliou Kéba Badiane passe le témoin à Youssouph Diatta

Le Centre culturel régional de Sédhiou change de directeur. Aliou Kéba Badiane a passé le service à son successeur Youssouph Diatta venant de Kédougou. Ses onze années de pionnier passées à Sédhiou lui ont suffi pour mettre Sédhiou dans le peloton des régions émergentes sur le plan de la culture. Les acteurs culturels l'ont témoigné, son remplaçant valide et annonce ses défis dans la continuité.

Aliou Kéba Badiane a passé le témoin à Youssouph Diatta à la tête du Centre culturel régional de Sédhiou après onze années de loyaux services. Avec flegme, la tête haute et le regard intelligent parmi les siens, Aliou Kéba Badiane quitte le Pakao avec le sentiment du devoir accompli : « j'ai quitté Saint-Louis pour venir à Sédhiou en juin 2009, j'ai fait onze années ici, vraiment, sans regret. Je devais démarrer une région qui, certes n'était pas vierge culturellement car disposant d'un potentiel assez fort mais qui avait tous les défis à relever en termes de structuration du secteur. Et nous pensons avoir fait le travail nécessaire en essayant d'organiser les associations et de faire les inventaires nécessaires par rapport à tout ce qui était patrimoine culturel. J'avoue avec modestie que c'est un bilan satisfaisant tout en sachant que je ne l'ai pas fait tout seul » dit-il.

Son successeur, Youssouph Diatta précédemment directeur du Centre culturel régional de Kédougou, se dit fier de marcher sur les empreintes de Kéba Badiane. « En ma qualité de directeur reconduit dans ses mêmes fonctions sur la base de la confiance renouvelée de l'Etat, je reconnais en Badiane quelqu'un qui a fait ses preuves ici, à Sédhiou. Je suis très fier de prendre le relais d'un doyen et je m'engage à poursuivre son œuvre inlassablement ». Les acteurs culturels de Sédhiou lui reconnaissent mérite et abnégation ayant valu à la structuration du patrimoine culturel de la région. « Au moment il venait ici, à Sédhiou, rien n'était encore évident des prouesses qu'il a ensuite réalisées. Il a accepté de se mettre à la hauteur des acteurs culturels à Sédhiou et de travailler intelligemment avec chaque catégorie d'artistes.

C'est un grand homme », a notamment indiqué Amadou Lèye alias Consé Sarr de l'UCAS Jazz bande de Sédhiou. Manageur hors pair qui a réussi à faire du travail sa seconde religion, Aliou Kéba Badiane a aussi su gérer son personnel avec estime réciproque. Mme Biaye Ndèye Sounkar Cissé a témoigné au nom du personnel que « Aliou K Badiane était un homme humble qui savait coacher une équipe. C'est quelqu'un qui n'aime pas les retards et un travail mal fait ». Au nom de la presse de Sédhiou et du monde littéraire, le journaliste et doyen Malamine Kamara a mis son quitus sur tous les témoignages ci-haut exprimés avant de souhaiter plein succès à Badiane dans ses nouvelles fonctions de directeur du Centre culturel régional Blaise Senghor de Dakar.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.