Sénégal: Aïd el-Fitr ou Korité au Sénégal - Encore une célébration dans la division

Encore deux apparitions pour le même croissant lunaire déterminant l'Aïd el-Fitr au Sénégal. Alors que la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC) doit siéger ce samedi 23 mai pour scruter la nouvelle lune et déterminer la fin du Ramadan, la Commission d'observation de la Coordination des musulmans du Sénégal a annoncé la date de la Korité pour aujourd'hui, samedi.

C'est encore parti pour deux Aïd el-Fitr ou deux Korités au Sénégal. Et pour cause, «la Commission d'observation du croissant lunaire de la CMS (Coordination des musulmans du Sénégal) a procédé, ce jour (hier) vendredi 22 mai 2020 à l'observation de lune au Sénégal, dans la sous région et à travers le monde musulman», informe un communiqué de la CMS. Il ressort de cette séance d'observation que «la lune a été aperçue selon nos informations, au Sénégal (Kaolack), en Côte d'Ivoire, en Somalie, au Mali et au Niger... Par conséquent, demain (aujourd'hui) samedi 23 mai 2020 sera le 1er du mois lunaire de Chawwal (Korité) 1441. La Commission lunaire de la Coordination des musulmans du Sénégal prie Allah d'accepter nos bonnes actions», précise la source.

La Famille Omarienne aussi appelle à prier aujourd'hui. «Au Sénégal la lune a été aperçue au village de Diobbé, situé à 20 km de Ndioum. L'imam ratib Harouna Diop, avec qui j'ai parlé au téléphone dit avoir vu le croissant, lui et des membres de sa famille. Après ce dernier, Daha Sall m'a appelé pour m'annoncer qu'au village de Dourangué, dans la même zone, Moussa Ba lui a dit qu'il a aperçu, avec des membres de sa famille, la lune. Au total 8 familles ont déclaré avoir vu la lune la-bas. A Wouro Malé, Hamady Kadiatel et Hamady Ba disent avoir vu la lune, en compagnie de tout un groupe de musulmans. Par la suite j'ai contacté l'autre commission (celle de la CMS, ndlr) qui m'a dit que la lune est apparue à Kaolack. J'ai appelé au Mali, notre père Thierno Mahi Tall m'a confirmé que la lune a été vue à Tombouctou, Gao, Mopti...

D'autres m'ont informé que le croissant a été aperçu en Côte d'Ivoire, au Niger. Suffisant pour que nous décidions d'arrêter le jeûne. J'en ai discuté avec le Khalife (Thierno Madani Tall, Ndlr) qui m'a demandé de prendre mes responsabilités et d'informer les musulmans. Comme c'est moi qui ai annoncé le début du Ramadan, sur la base d'informations concordantes, je reviens vous dire que ces informations me suffisent pour arrêter le jeûne. A chacun d'apprécier», a confié l'imam de la grande mosquée Omarienne, Thierno Saïdou Nourou Tall.

Pendant ce temps, la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC) qui appelle à poursuivre le jeûne un jour après la CMS, va siéger aujourd'hui, samedi 23 mai au soir à la RTS pour scruter la nouvelle lune. En attendant la décision de cette commission, force est de constater que dans plusieurs pays et communautés musulmans à travers le monde, le Ramadan 2020 comprendra 30 jours de jeûne, du moins pour ceux qui ont démarré le mois béni le vendredi 24 avril. Le croissant lunaire n'étant pas apparu la «nuit du doute», selon ces derniers, hier vendredi 22 mai, correspondant au 29e jour de jeûne, la fête de l'Aïd el-Fitr ou Korité sera célébrée demain, dimanche 24 mai.

AÏD EL FITR CELEBRE DIMANCHE EN ARABIE SAOUDITE ET DANS PLUSIEURS PAYS MUSULMANS

C'est le cas en Arabie Saoudite et dans plusieurs autres pays du Golfe. En effet, la Cour Suprême d'Arabie Saoudite a annoncé hier, vendredi 22 mai, qu'aujourd'hui samedi sera jeûné et que le premier (1er) jour du prochain mois lunaire («Chawwal») sera dimanche, jour de Korité. Le Ramadan va donc durer 30 jours cette année. Dans la même région, les Émirats Arabes Unis, le Qatar et la Jordanie ont également annoncé la fête de l'Aïd el-Fitr pour le dimanche. Un peu plus loin, l'Aïd el-Fitr sera également célébré demain dimanche en Turquie, en Malaisie, en Indonésie, en Australie et au Japon. En Amérique, le Conseil de jurisprudence nord-américain (FQNA) avait précédemment annoncé que l'Aïd el-Fitr sera le 24 mai et que compte tenu de la poursuite de l'épidémie, les musulmans étaient invités à célébrer cette fête à la maison.

En Europe, la date de la fin du ramadan a été fixée à ce samedi 23 mai en France.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) qui s'est réuni à la Grande Mosquée de Paris, lors de la «nuit du doute» (22 mai) a ainsi tranché que l'Aïd el-Fitr sera célébré ce dimanche 24 mai, comme dans la plupart des pays du monde. Toutefois, dans leurs recommandations, le CFCM et la Grande Mosquée de Paris, compte tenu de la situation liée au coronavirus en France, ont appelé les musulmans à ne pas organiser de cérémonie religieuse pour l'Aïd el-Fitr à la mosquée. Auparavant, il y a quelques jours, le Conseil européen des fatwas et des recherches islamiques avait déjà montré la voie, annonçant que le premier jour de l'Aïd el-Fitr 2020 sera le dimanche 24 mai. Se basant sur des calculs astronomiques, le conseil basé à Dublin, capitale de la République d'Irlande, a déclaré qu'il sera impossible de voir le croissant lunaire le vendredi 22 mai 2020, lors de la «nuit du doute», à l'œil nu ou à l'aide d'outils modernes. Par conséquent l'organe théologique, qui s'appuie sur les calculs scientifiques conformément aux recommandations de la Conférence sur l'unification du calendrier international de l'Hégire, tenue en Turquie en mai 2016, a assuré que le 24 mai 2020 sera donc le premier jour du mois de Chawwal et jour de l'Aïd el-Fitr. Sur le continent africain, la Mali, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Niger et la Somalie vont mettre fin au Ramadan ce samedi, tout comme une partie des musulmans au Sénégal.

Toutefois, l'Association sénégalaise pour la promotion de l'astronomie (Aspa) avait dans un communiqué publié le 18 mai dernier prévue que la Korité devrait être célébrée dimanche. Au Maghreb, la Société arabe d'astronomie avait informé, dans un communiqué rendu public le samedi 16 mai, que le premier jour de l'Aïd el-Fitr en Algérie et en Tunisie sera le dimanche 24 mai 2020 et que le mois de Ramadan de l'année 1441 de l'Hégire comptera, ainsi, 30 jours. Au Maroc, les astronomes avaient aussi prévu que le premier jour de Chawwal - le dixième (10e) mois du calendrier islamique - sera le 24 mai, et marquera le premier jour de l'Aïd el-Fitr. Même si le ministère chargé des Affaires religieuses du royaume Chérifien rappelle que la «nuit du doute» au Maroc c'est ce samedi 23 mai. Bref, il faut noter que cette année, la majorité des organismes et associations astronomiques s'accorde sur la date du 24 mai 2020, correspondant au premier de Cawwal, jour de l'Aïd el-Fitr.

AUMONE OU ZAKAT ALFITR, L'ADORATION LA PLUS IMPORTANTE DU JOUR DE LA KORITE

«Il est recommandé de se laver proprement le matin, avant d'accomplir cette prière, après de porter de beaux habits, de se parfumer, tout ça c'est le Sunnah, d'aller assister massivement à la prière. Mais, comme cette année il n'y aura pas de prière (collective pour certains), on va les accomplir tout simplement à la maison. Maintenant, après la prière, il est recommandé de demander pardon et de présenter ses vœux à ses frères et sœurs musulmans et de préparer un copieux repas. Mais, ce qui est important comme recommandation, c'est d'abord de s'acquitter de cette aumône de fin de Ramadan (zakat-al-fitr) très tôt le matin. Comme cette année il n'y aura pas de prière (collective pour certains) ; là il faudra tout simplement se baser sur l'heure habituelle de démarrage de la prière de l'Aïd el-Fitr. Si votre mosquée démarrait par exemple à 9h30, donc avant 9h30 vous devez vous acquitter de cette aumône qui est zakat al-fitr, c'est l'adoration la plus importante durant ce jour de l'Aïd», a conclu Imam Amadou Moctar Ndiaye.

PRIERE DE L'AID-EL-FITR ET COVID-19 : Les quatre commandements de Touba

La Korité sera célébrée dans un contexte particulier cette année à cause de la Covid-19. Au moment où certains fidèles musulmans ont décidé de sacrifier à la traditionnelle prière de deux rakats chez eux, à Touba, la grande mosquée sera ouverte, mais avec des obligations à respecter. A travers le dahira Moukhadimatoul Khidma, le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké demande aux femmes et aux enfants de rester à la maison. Ils sont interdits de participer aux prières collectives. Mieux, ordonne le guide religieux, la grande prière sera circonscrite à l'intérieur de la grande mosquée. Le respect des mesures barrières édictées par le ministère de la Santé et de l'Action sociale, comme le port de masque, le lavage des mains, sont aussi exigées. Le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a également demandé aux membres du dahira Moukhadimatoul Khidma, en charge de la gestion de la grande mosquée, de veiller au strict respect de la distanciation physique entre les fidèles au moment de la prière. Pour rappel, après la décision de chef de l'Etat, Macky Sall, d'autoriser la réouverture des lieux de culte, l'accès à la grande mosquée de Touba, est permis aux fidèles. Mais, le respect de mesures barrières édictées par les autorités sanitaires est une exigence des responsables de sa gestion engagés en cela, par le Khalife général des Mouride, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.