Angola: IGAPE prépare un dossier d'aliénation d'hôtels

Luanda — Quatre unités hôtelières seront aliénées moyennant une session d'écoute à organiser le 28 mai 2020 par l'Institut de gestion et des actifs et participations de l'Etat (IGAPE).

A cette occasion, l'IGAPE présentera les quatre établissements dont l'aliénation sera faite à base d'un processus de privatisation en cours en Angola.

Il s'agit des hôtels baptisés « Infortur », à catégorie trois étoiles, situés dans les provinces de Benguela, de Cabinda, de Huila et de Namibe.

La privatisation de ces hôtels est due à la restructuration et réaménagement du secteur hôtelier entrepreneurial public (SEP), qui s'annoncent comme un des objectifs de la politique de support aux finances publiques, dans le cadre du Plan de développement national 2018/2022, indique un communiqué de l'IGAPE.

Parvenu à l'ANGOP, le document précise que le processus de privatisation mené par cet organisme proche du ministère des Finances visait également à attirer davantage le capital et le know how vers les entreprises angolaises, et à éloigner la présence de l'Etat comme actionnaire.

Il y a lieu de signaler que parmi les quatre hôtels à aliéner, seul celui de Benguela est hors-service.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.