Ile Maurice: Nomination - La dotoresse Catherine Gaud, conseillère au ministère de la Santé

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, les services de la doctoresse Catherine Gaud ont été sollicités par le gouvernement mauricien pour contrer le virus.

consultante, l'immunologiste est aujourd'hui conseillère. «Je suis à la fois conseillère du Premier ministre et j'ai un poste de Senior Adviser au ministère de la Santé pour quelque temps. Je travaille avec les deux. C'est un domaine de santé publique que je connais. Il y a des enjeux très importants. Et le but, c'est d'aider le pays. L'immunologie et les virus sont mes spécialités», confie-t-elle.

L'ancienne chef du service immunologie à l'hôpital de Bellepierre, La Réunion, mariée á un Mauricien, a vécu à Maurice pendant 40 ans. Elle a même donné des cours au Mauritius Institute of Health. «J'ai un peu cette connaissance de l'état d'esprit mauricien. Mes enfants sont mauriciens. Mes petits-enfants sont nés ici.» Avec zéro nouveau cas en 25 jours, est-ce le sentiment d'un devoir accompli ? «Pas du tout», répond-elle. Elle explique que la première phase n'est pas encore finie et se dit «très méfiante qu'il n'y ait pas de virus caché». Selon elle, un virus peut surgir à n'importe quel moment.

La conseillère se dit néanmoins satisfaite des efforts déplyés par tout un chacun. «On a eu une épidémie rapidement circonscrite. Maurice a très bien fait. Vingt-huit personnes ont amené le virus dans l'île, ce qui a donné 128 contaminations. Le contact tracing a été bien fait. Chaque patient a contaminé 7,6 personnes. Objectivement on a eu une riposte exemplaire», dit-elle

La doctoresse Gaud estime que Maurice est un des pays qui ont bien géré la pandémie, en appliquant un confinement très strict et précoce. «Les gens s'intéressent à Maurice car c'est un cas de réussite. On nous cite comme exemple.» Le ministère de la Santé dispose de 130 000 tests antigéniques et 100 000 PCR.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.