Ile Maurice: Reprise partielle - Les relooking extrêmes de Fabrice Roussety

Pendant deux mois, il n'y avait pas de file d'attente devant son salon de coiffure à Résidence La Cure. Mais dès la reprise le 15 mai dernier, Fabrice Roussety s'est remis à ce qu'il fait de mieux: les relookings.

Les deux mois de confinement lui ont semblé long. Très long. Le jeune homme confie que le silence lui a paru bizarre, surtout qu'il est habitué à entendre les voix de ses clients qui attendent dès 7 heures du matin devant son salon.

A la reprise, c'est tout son système de travail qui a changé. Auparavant, chez Fabrice Roussety, les premiers arrivés étaient les premiers coiffés. Sa salle d'attente était toujours remplie. Désormais, avec les nouvelles normes sanitaires en vigueur, il est contraint de travailler uniquement sur rendez-vous et ses clients ne se croisent pas. Fini, les conversations légères sur les dernières séries en vogue ou les chamailleries amicales sur le choix de musique.

Mais malgré toutes les contraintes, les clients de Fabrice Roussety préfèrent attendre un peu au lieu d'aller ailleurs. C'est que leur coiffeur est aussi un artiste. La preuve en images:

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.