Congo-Brazzaville: COVID-19 - La FBCP insiste sur la libération massive des prisonniers et détenus

L'ONG de défense des droits de l'homme appelle les autorités congolaises à mettre en exécution des décisions prises pour décongestionner les prisons et autres maisons carcérales du pays, dans le cadre de la riposte à la pandémie.

Dans une réaction du 22 mai, la Fondation Bill-Clinton pour la paix a noté que le vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Célestin Tunda ya Kasende, avait ordonné aux magistrats de lancer des actions contre la cyber-criminalité.

L'ONG de défense des droits de l'homme établie au pays a profité de cette occasion pour rappeler à ce membre du gouvernement et à toute l'équipe gouvernementale la promesse faite dans le cadre de la riposte au coronavirus de libérer au moins deux mille prisonniers, ou tout au plus neuf mille, à la prison centrale de Makala et dans d'autres maisons carcérales à travers le pays.

La FBCP a, par ailleurs, fait constater qu'en dehors de la pandémie, les prisons en RDC sont surpeuplées et qu'elles enregistrent des morts quotidiennes dues aux mauvaises conditions de détention, l'absence des soins médicaux adéquats et le manque des nourritures. « Même dans le Kasaï oriental, la province de l'actuel chef de l'Etat congolais, les prisonniers sont mal nourris et on enregistre des morts quotidiennement dans la prison et autres maisons carcérales de cette entité politico-administrative », a regretté cette organisation.

La FBCP dit attendre que des promesses faites dans les fréquentes sorties médiatiques du vice-Premier ministre et ministre de la Justice, dont la libération massive des prisonniers et autres détenus sur toute l'étendue de la RDC pour éviter la propagation du coronavirus soient respectées et réalisées.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.