Cameroun: Lutte contre le Coronavirus - La solution Fondation Ketchanga

Ce 22 mai 2020, la Fondation Ketchanga remet les dons aux personnes socialement vulnérables du département du Ndé.

Les sacs de riz et de sel, des cartons de gel hydro alcoolique et de gants médicaux sont rangés tels les oeufs de canard. La tribune place des fêtes de Bangangté, Chef-lieu du département du Ndé, sert de cadre.

Six policiers, parés aux deux entrées de la tribune, assurent la sécurité des biens et des personnes. Les journalistes prennent des notes. Les angles de traitement ne manquent pas. Les bénéficiaires se rangent en ordre de discipline. Non sans respecter les mesures de distanciation d'un mètre avec leurs vis-à-vis. Les artistes mettent l'ambiance. Inchangeable Flavino et le duo Roland Kemadjou et Patrick Djeumen rivalisent de talent.

La cérémonie monte d'un cran. Les responsables des groupes socialement vulnérables (handicapés, déplacés internes de la crise anglophone, les personnes du troisième âge et les Mbororo...) se succèdent au pupitre. Tous élèvent des prières pour souhaiter longue vie à Célestin Ketchanga.

En français et en Medumba (langue maternelle des peuples du Ndé), le représentant de la Fondation Ketchanga, Dr Jean Noundou, décline les missions de l'organisation. Ces missions se résument à l'assistance sociale, agissent dans les domaines de santé, de sports et d'éducation.Il fait ensuite la démonstration des gestes barrières contre la Covid-19. Tout en insistant sur le port des masques de protection et du lavage des mains.

Les participants l'acclament en le scandant (prési, prési...). Théophile Yanzeu débite. "On peut être chef de l'État en étant handicapé", déclare-t-il pendant son speech. C'est par son entregent que la cérémonie se tient. Il s'en targue : "je suis un bon chasseur. Voilà le fruit de ma chasse". Il conclut dans une mise en perspective. "La Fondation Ketchanga réalisera des forages dans le Ndé. "L'eau c'est la vie. Nous inventorions les communautés qui souffrent du problème d'eau et porterons leurs souffrance à la Fondation Ketchanga qui fera le reste".

La cheffe de centre social de Bangangté clôture la phase des allocutions. Elle fait des éloges à la Fondation Ketchanga et son Fondateur, Honorable Célestin Ketchanga. Pour elle, ce que fait la Fondation Ketchanga vise "à établir l'équipe social, gage de tout développement". Elle ajoute : "nous connaissons les souffrances de ces personnes socialement vulnérables. Ce que la Fondation vient de faire restera à jamais gravé dans leurs mémoires. Et conclut : " cette manière d'accompagner les pouvoirs publics nous touche énormément".

La cheffe du centre social de Bangangté reçoit les denrées alimentaires des mains du représentant de la Fondation Ketchanga et les remet aux bénéficiaires. Elle se réjouit de ce que "personne n'est rentrée insatisfaite".

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.