Burkina Faso: Campagne agricole humide 2020-2021 - Plus de 8 millions de tonnes de produits agricoles attendus

«Campagne agricole de saison humide 2020-2021: quelles stratégies d'adaptation pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de pandémie du Covid-19?», c'est sous ce thème que le département en charge de l'agriculture a placé la cérémonie de lancement officiel de la campagne agricole humide de cette année.

Il s'agit d'une invite à trouver les voies et moyens pour maintenir, voire améliorer, le niveau de la production agricole malgré le contexte marqué par l'avènement de la pandémie de la maladie à coronavirus, selon le ministre Salifou Ouédraogo.

Relevant les insuffisances, les difficultés rencontrées lors de la campagne précédente et les impacts négatifs que pourrait causer la pandémie de Covid-19 sur le secteur de l'agriculture, le ministre a rassuré les acteurs du monde rural de la mise en œuvre des mesures annoncées par le chef de l'Etat en vue d'atténuer les effets pervers de cette maladie.

Par ailleurs il invite les agriculteurs à se mobiliser autour de l'objectif que son département s'est fixé pour cette campagne agricole, à savoir, atteindre une production de 5 670 000 tonnes de céréales, 1 585 000 tonnes de cultures de rente et 941 000 tonnes d'autres cultures vivrières et ce, dans le cadre de l'initiative du Président du Faso, «produire un million de tonnes de riz paddy».

Cette cérémonie de lancement a aussi connu la participation de l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Pour son représentant au Burkina Faso, Monsieur Daouda Sau, l'organisation onusienne, en tant que chef de file des partenaires techniques et financiers du cadre sectoriel de dialogue «Production agro-sylvo-pastorale (CSD-PASP)» a déjà mobilisé pour la campagne agricole 2020-2021, environ 9 322 500 000 de FCFA pour soutenir la production agro-sylvo-pastorale et halieutique.

Il souligne également que la FAO a élaboré un plan de riposte à la pandémie de Covid-19, en appui au gouvernement burkinabè, d'un montant de 9 000 000 000 de FCFA, dont 600 000 000 FCFA ont été déjà mobilisés.

Ce plan, a-t-il dit, permettra de soutenir la riposte du gouvernement burkinabè dans un premier temps dans la ville de ville de Ouagadougou, épicentre de la maladie. «A travers ce plan, la FAO va contribuer au renforcement de la coordination et du dispositif d'alerte précoce pour l'analyse des données sur le fonctionnement et l'évolution des prix des denrées sur les marchés», a-t-il précisé.

La cérémonie de lancement a pris fin avec une remise de matériels et d'intrants agricoles à des associations et groupements agricoles.

Elle a également vu la remise d'attestations et de trophées aux présidents des chambres régionales d'agriculture des Hauts-Bassins et du Centre-Ouest pour leurs efforts dans la promotion de la mécanisation de l'agriculture dans ces régions.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.