Guinée: Le FNDC prépare de nouvelles manifestations pour la libération de ses militants

La trêve observée jusque-là, à cause de la pandémie de Covid-19, par les opposants au 3ème mandat pour le président Alpha Condé va être rompue par le Front national pour la défense de la constitution. Le FNDC a annoncé de nouvelles manifestations de rue en Guinée. Selon les opposants, le gouvernement a profité de cette trêve pour tenter de fragiliser le Front.

C'est le message d'un haut responsable du Front national pour la défense de la Constitution, annonçant la reprise des manifestations de rues dès après le mois de ramadan, qui a mis tout le monde en branle.

Les ministères de la Sécurité et de l'Administration du Territoire ont, chacun de son côté, sorti un communiqué mettant en garde « les éternels fauteurs de troubles ».

Ces communiqués des autorités guinéennes mettaient en avant l'état d'urgence sanitaire en vigueur dans le pays. Une attitude jugée « absurde et ridicule » par le FNDC qui a interpelé le gouvernement sur le fait que, malgré cette urgence sanitaire, 287 membres et sympathisants du front ont été, dit-il, illégalement kidnappés et emprisonnés dans divers centres de détentions à travers le pays, au mépris de toute considération sanitaire et humanitaire.

Crise sanitaire entretenue par le gouvernement, selon le FNDC

Selon le FNDC, cette crise sanitaire, que la Guinée peine à endiguer, a été provoquée et entretenue par le gouvernement afin de servir d'instrument politique contre les opposants au projet de 3ème mandat pour Alpha Condé.

Le gouvernement, quant à lui, estime que l'objectif des opposants est de provoquer des affrontements avec les forces de sécurité, d'occasionner de nouvelles victimes et de ternir ainsi l'image du pays.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.