Angola: L'Angola renforce sa coopération avec les pays asiatiques

Luanda — Le ministre des Relations Extérieures, Téte António, a abordé, tout au long de la semaine, le renforcement de la coopération bilatérale avec ses homologues de la Chine, de l'Inde et de l'Indonésie.

Dans des conversations téléphoniques distinctes, Téte António a passé en revue les questions liées aux aspects les plus variés (éducation, santé, formation professionnelle technique, agriculture, entre autres).

Avec le ministre chinois, Téte António, qui a remercié le soutien apporté aux étudiants angolais de la ville de Wuhan, a également discuté de la dette, en tenant compte de la situation économique mondiale actuelle.

Le diplomate angolais a encouragé l'intérêt des investissements directs des entreprises chinoises, en particulier dans le secteur productif, profitant du processus de privatisation de 195 entreprises publiques initié par le Gouvernement angolais.

Le ministre a souligné la solidarité de la Chine avec les pays africains, y compris l'Angola, pour diverses aides, mettant l'accent sur la fourniture d'une assistance en matière de biosécurité, en faisant connaître les efforts du Gouvernement angolais pour faire face à la pandémie du covid-19, ainsi que les conséquences qui nécessitent des moyens supplémentaires.

À son tour, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré qu'il suivait l'action des autorités angolaises contre le Covid-19, considérant les bonnes relations entre les deux pays comme facteur qui met la Chine dans de meilleures conditions pour comprendre Les difficultés de l'Angola.

Le chef de la diplomatie chinoise a promis d'encourager les entreprises à investir directement en Angola, en particulier après le Covid-19, afin d'approfondir encore l'amitié entre les deux

Angola / Inde Toujours dans le cadre de son agenda diplomatique, le ministre Téte António a également eu une conversation téléphonique avec son homologue indien, Subrahmanyam Jaishankar, avec qui il a discuté de l'état actuel de la coopération bilatérale, ainsi que de la perspective de la renforcer.

Dans la conversation, les chefs de la diplomatie des deux pays ont analysé et convenu de la nécessité de la création de la Commission bilatérale cette année, prévue à New Delhi, si la situation de la pandémie de covid-19 le permet, ou par visioconférence.

Les deux entités ont également abordé la nécessité de stimuler les consultations politiques entre les deux ministères, permettant une approche large et précise des voies et moyens à la disposition de l'Angola, visant à identifier et mettre en œuvre des projets de coopération concrets, adaptés à la nouvelle réalité du pays.

Conformément aux objectifs définis dans le plan de diversification de l'économie nationale, la coopération avec l'Inde devrait être étendue à des secteurs clés tels que l'agriculture, les sciences et la technologie, les sciences de la santé et de la médecine, l'éducation et la fabrication, compte tenu du potentiel du pays asiatique dans ces domaines.

À l'occasion, le ministre indien, Subrahmanyam Jaishankar, a encouragé l'Angola à adhérer au Traité de l'Alliance Internationale Solaire, une plateforme commune qui permettra une combinaison d'efforts et la mobilisation de ressources financières en faveur de l'augmentation des capacités de l'énergie solaire - énergie propre et renouvelable..

Du côté multilatéral, le ministre indien a indiqué que son pays est prêt à accueillir, plus tard cette année, le Forum Inde-Afrique, initialement prévu à Nouakchott, en Mauritanie, mais qui avait été reporté.

Il a suggéré d'accorder une attention particulière aux questions liées aux domaines médical et numérique, afin de trouver des réponses rapides pour atténuer les effets de la pandémie de coronavirus, en particulier en Afrique, où les conditions hospitalières et sanitaires sont un défi majeur.

Angola / Indonésie Toujours au cours de la semaine, Téte António a également discuté au téléphone avec son homologue indonésien, Retno Marsudi, avec qui il a analysé les bases de la relance de la coopération bilatérale.

La conversation entre les deux ministres a permis d'identifier les points prioritaires pour relancer la coopération, ainsi que les instruments juridiques qui existent déjà entre les deux États et qui doivent être revitalisés pour leur mise en œuvre, par l'exécution d'actions concrètes.

La chef de la diplomatie angolaise a exprimé la nécessité pour le ministre indonésien d'encourager les hommes d'affaires de son pays à s'intéresser à investir dans le secteur productif de l'Angola.

Les autorités indonésiennes expriment à leur tour le désir de coopérer avec l'Angola dans les domaines des infrastructures, de la construction civile (routes), des transports, entre autres.

L'Indonésie est un partenaire dans le domaine de la coopération Sud-Sud depuis les jours de la Conférence de Bandung, qui s'est tenue du 18 au 24 avril 1955.

Dès lors, l'Angola et l'Indonésie entretiennent des relations politiques, quoiqu'indirectes, les relations politiques et diplomatiques s'améliorant considérablement en 2001.

L'Angola et l'Indonésie ont signé plusieurs instruments juridiques de coopération, notamment l'accord d'exemption de visa sur les passeports diplomatiques et le mémorandum sur les consultations politiques.

Ils ont également paraphé le protocole d'accord entre la Chambre de commerce et d'industrie de la République d'Angola et la Chambre de commerce et d'industrie de la République d'Indonésie, en 2017.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.