Afrique du Sud: Coronavirus - Le pays poursuit la levée progressive de son confinement

Ce dimanche, le chef de l'État, Cyril Ramaphosa, a annoncé une série de mesures effectives dès la semaine prochaine, notamment la levée du couvre-feu et la réouverture de certains commerces.

Pourtant le pays continue d'enregistrer une progression de l'épidémie de Covid-19. L'Afrique du Sud a dépassé la barre des 22 000 cas enregistrés.

Après 57 jours de confinement strict, c'est un semblant de normalité qui revient en Afrique du Sud. Dès le 1er juin, le couvre-feu va être levé, la plupart des commerces pourront rouvrir, la vente d'alcool sera autorisée et les écoles secondaires ouvriront leurs portes.

En revanche, les frontières resteront fermées, les rassemblements publics interdits et les restaurants, les bars et les salons de coiffure demeureront fermés, a prévenu le président Cyril Ramaphosa.

« Il s'agit d'ouvrir un peu plus l'économie », a précisé le chef de l'État, mais si la propagation de l'épidémie s'accélère, « nous devrons revenir à des mesures plus sévères », a-t-il mis en garde. La situation dans la province du Cap - qui concentre la moitié des infections au niveau national - est particulièrement inquiétante.

Critiques de l'opposition

Cette annonce arrive trop tard pour le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), qui déplore les dégâts sur l'économie du pays.

Et elle est trop rapide pour le parti radical de gauche, les Combattants pour la liberté économique (EFF), qui s'inquiète du non-respect des mesures sanitaires par les employeurs.

Ce dimanche d'ailleurs, une des plus grandes mines d'or du pays a dû être fermée après que 164 employés ont été testés positifs au Covid-19.

Selon les scientifiques, le pays devrait atteindre un pic de contamination entre août et septembre.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.