Cameroun: Love NDONGBOU - "Nous voulons démontrer au monde l'ingéniosité des jeunes africains"

interview

Au cours d'un entretien accordé à notre correspondant à Douala au Cameroun, Love NDONGBOU, jeune ingénieur, CEO du cabinet B2I revient sur la plateforme numérique de paiement mobile qu'il a mis sur pied

Pouvez vous vous présenter ainsi que le produit que vous mettez sur le marché ?

Je suis Mr Love NDONGBOU, CEO de B2i qui est un cabinet de conseils et d'ingénierie digitale en milieu bancaire et autres secteurs d'activité avec 2 entités au Cameroun et en Côte d'Ivoire pour un effectif de 25 consultants.Je suis par ailleurs CEO d'une start-up digital dénommée RST avec 5 consultants. En ce qui concerne le produit que nous mettons sur le marché, c'est une plateforme numérique de paiement mobile et de gestion automatisée d'une station service avec en plus un contrôle des achats via le mobile

D'où vous est venu l'idée de mettre sur pied une telle plateforme ?

L'idée nous est venue lorsqu'au départ, Total en s'associant avec Atos et Intouch ont lancée une plateforme digitale au Sénégal de paiement de carburant en mutualisant les portes monnaie électronique via une plateforme unique. Nous avions pensé qu'en plus de celà, il fallait donner la possibilité de la rendre multi opérateur en s'affranchissant de la dépendance aux canaux de télécommunications. Mais, ayant échangé avec notre client-partenaire Green oil , son le PDG nous a orienté vers une solution pratique qui puisse l'aider à optimiser la gestion et la sécurité de ses recettes de carburant dans un premier temps, puis faciliter les achats de carburant dans un second temps. Ainsi , notre MVP(Minimum viable product) était clarifié

Combien de temps avez-vous mis pour la conception de cette invention numérique ?

Celà nous a pris 6 mois pour le développement, 1 an pour le déploiement sur l'ensemble du réseau identifié par le client, soit 17 stations sur le territoire national et 1 an pour valider la première phase de Testing

Vous mettez un accent sur les produits pétroliers , pourquoi ?

Nous mettons un accent sur les produits pétroliers car c'est un secteur très sensible aussi bien pour les marketeurs qui souhaitent non seulement sécuriser leurs activités afin de continuer d'être des pourvoyeurs de richesse et d'emplois, mais aussi pour le grand public pour la maîtrise de leur budget de déplacement ou de fonctionnement de nos ménages et entreprises

Quelle est la fiabilité qui entoure votre application

La fiabilité de notre application repose sur notre accord avec notre partenaire banquier Afriland First Bank, l'implication de notre client partenaire Green oil et la sécurité des transactions de paiement mobile mise en place par nos ingénieurs en intégrant les technologies les plus pointus comme la blockchain

La solution Ypay est-elle autonome où travaillez-vous avec un opérateur de téléphonie mobile ?

La solution Ypay est pour l'instant autonome car full web et restreint au réseau du marketteur La version grand public sera multi opérateurs et intégrera l'ensemble des opérateurs de télécommunications

Le marché camerounais aujourd'hui foisonne de solutions de paiement mobile, quel est l'avantage d'utiliser la vôtre ?

Notre solution mobile est orientée service avant d'être une solution de paiement mobile car nous avons fait le choix d'aider le marketeur a également sécuriser ses ventes et autres recettes

Des espérances ?

Nos espérances est de faire profiter cette technologie innovante à l'ensemble des marketeurs de part le monde afin de démontrer l'ingéniosité des jeunes ingénieurs africains

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.