Congo-Kinshasa: Meschack Elia accusé d'avoir réduit son âge de 28 à 23 ans !

Meschack Elia encore et toujours lui, vient de tomber sur un autre dossier pas trop bien qui pourrait lui coûter cette fois-ci, une véritable suspension si sa culpabilité s'avérait établie. L'international congolais qui vient à peine de trouver un club en Suisse, après un grand passage à vide depuis la Coupe d'Afrique des Nations Can Egypte 2019, est déjà sous le collimateur de la Fédération Internationale de football association (Fifa), pour avoir falsifié son âge. A en croire la presse belge qui joue la carte sur le dossier, Meschack Elia aurait 28 ans d'âge, et non 23 ans tel qu'enregistré par la Fédération suisse, où il a signé au sein de Young Boys BSC.

Tout est parti de ses ambitions avortées de signer un contrat avec Anderlecht en octobre dernier. L'aventure n'avait pas réussi, pourtant les pourparlers étaient très avancés. Elia Meschack avait brillé par son absence pendant que le club le cherchait pour finaliser l'affaire. Quelques semaines plus tard, Meschack Elia réapparaîtra en Suisse où il va signer au sein de Young Boys. Le Congolais s'est présenté en Suisse comme joueur libre, né le 6 août 1997, et les choses se sont passées très vite.

Du côté de Mazembe Englebert avec lequel il a eu des brouilles lors de la séparation, on parle plutôt du 6 août 1996, comme quoi, Meshack Elia aurait réduit son âge d'un an. Mais logiquement, Meshack Elia serait né à Kinshasa, le 6 août 1992, révèlent des sources proches de la Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN), où il a été affilié pour recevoir sa première Licence comme footballeur en novembre 2009. Il était enregistré comme joueur de Kin Arsenal, une formation évoluant au sein de l'Entente urbaine de football de Kinshasa-Kilimani.

D'ailleurs, à sa dernière sortie médiatique dans Léopardleader, sur Instagram, Meschack Elia a parlé de ses débuts, où il quittait la commune périphérique de la N'sele, à la l'Est de Kinshasa, pour venir jouer au football au centre-ville. C'est dans les mêmes périodes qu'il va participer au tournoi airtel jeune talents, avant d'intéresser Don Bosco, et c'était le départ.

Dans son speech, Meschak Elia a exprimé son envie de beaucoup travailler avec son nouveau club de Young Boys pour récupérer les temps perdus, retrouver son niveau, objectif : revenir à l'équipe nationale.

Mais hélas, un dossier aussi lourd que celui-ci se présente sur son chemin. On parle d'une suspension en perspective de plus 6 mois si la Fifa constate la culpabilité de Meschack Elia pour avoir falsifié son âge.

Pour rappel, son transfert pour Young Boys n'avait pas du tout plu à Mazembe, d'autant plus qu'Elia n'était pas du tout libre. Le club congolais s'était plaint au niveau de la Fifa, avant que cette dernière ne l'autorise de renouer provisoirement avec le terrain. C'est comme un prisonnier en liberté provisoire, mais qui commet encore une autre infraction.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.