Burkina Faso: Insécurité au Centre-Nord - Les forces du Mal refont parler d'elles

Les populations de la région du Centre-Nord semblent être de nouveau plongées dans le doute et la peur. Elles qui avaient commencé à retrouver de l'espoir en raison des résultats fort appréciables engrangés sur le terrain de la lutte contre le terrorisme par les actions conjuguées des Forces de défense et de sécurité et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Certains villages avaient même enregistré le retour de leurs habitants déplacés en raison du démantèlement de nombreuses bases terroristes dans les provinces du Sanmatenga, du Bam, du Namentenga et des localités voisines du Soum. L'espoir sera de courte durée du côté des populations, car après environ un mois d'accalmie, la région du Centre-Nord a été de nouveau la cible d'individus «sans foi ni loi».

En effet, des missions conjointes anti-terroristes des FDS et des VDP ont été victimes d'une triple embuscade en fin de semaine écoulée. Selon les informations, la première a eu lieu dans l'après-midi du vendredi 22 mai 2020 à Kiemna-Yarcé, un village de la commune rurale de Pissila.

Les deux autres embuscades ont été perpétrées dans la matinée du samedi 23 mai sur les axes Barsalogho-Pissila et Pissila centre-Kièmna-Yarcé.

Aucun bilan officiel n'est pour l'instant disponible mais l'on déplore malheureusement des pertes en vie humaine dans les rangs de nos braves FDS et VDP. Plusieurs terroristes auraient été neutralisés lors des opérations de ratissage effectuées conjointement par les FDS et les VDP.

Dans la Gnagna, province de la région de l'Est, frontalière au Namentenga, une embuscade a été tendue sur un axe routier de Mani le vendredi 22 mai dernier par des individus armés contre une équipe conjointe de lutte contre le terrorisme. Celle-ci aurait fait 3 morts dont 01 FDS et 02 VDP.

A Gasselki dans la province du Soum, une mission de reconnaissance des FDS a été victime d'une embuscade tendue par des terroristes le samedi 23 mai 2020. Selon les informations, une dizaine d'individus armés auraient été neutralisés suite à la riposte des FDS qui n'ont pas enregistré de victime dans leurs rangs.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.