Cote d'Ivoire: Reprise des cours au primaire et secondaire à Abidjan

À l'issue du Conseil national de sécurité du 07 mai 2020, le gouvernement ivoirien a décidé de la reprise des cours dans les établissements scolaires primaires et secondaires d'Abidjan, à compter du lundi 25 mai. Ce jour-ci, L'Intelligent d'Abidjan s'est rendu sur le terrain pour faire le constat de l'effectivité de cette reprise.

Pour ce faire, nous avons visité deux établissements scolaires : un du cycle secondaire et un autre du cycle primaire. C'est au Lycée municipal d'Abobo que nous mettons les pieds en premier lieu. Il était 11h10 minutes lorsque nous y arrivons.

À l'entrée de cet établissement, nous voyons deux vigiles qui tiennent en main des gels hydroalcooliques. Objectif : désinfecter les mains à toute personne voulant avoir accès à l'intérieur de l'école.

Élèves et enseignants s'y mettent. Nous nous soumettons à la règle. Nous voici enfin dans l'enceinte du Lycée municipal d'Abobo. Élèves et personnel enseignant et administratif sont au rendez-vous.

Tous portent le cache-nez. Certains ont le leur sous le menton, d'autres l'ont là où il doit être, c'est-à-dire sur le nez et la bouche. Par un regard indiscret, nous apercevons des élèves en petit comité, en train de papoter, au mépris de la mesure de distanciation physique d'un mètre.

Devant chaque bâtiment, les responsables administratifs ont pris le soin de dresser un seau à robinet à partir duquel élèves et enseignants doivent se laver les mains avec du savon, avant de rentrer dans la salle.

Pendant que certaines salles restent vides, d'autres par contre, sont occupées par des enseignants dispensant des cours à des élèves. La majorité de ces salles sont celles tenues par des classes de la terminale.

Les élèves sont assis à deux sur les tables-bancs, par endroit, et seuls parfois, pour les quelques salles que nous avons pu visiter. À notre sortie de l'établissement, nous nous approchons d'un groupe d'élèves.

Parmi eux, Sidibé Adama, en classe de Terminale D, accepte de nous parler. Il nous dit sa joie de retrouver le chemin de l'école, après deux mois passés à la maison. « Cela fait plaisir de reprendre les cours.

Avec l'évolution de la maladie, on s'interrogeait si on allait retrouver le chemin de l'école. Mais là Dieu merci, nous avons repris.

C'est vrai que c'est timide pour le moment, c'est normal. C'est le premier jour. Mais nous espérons que les choses vont effectivement reprendre pour que nous puissions aller au terme de l'année scolaire pour valider l'année.», a-t-il indiqué.

À quelques mètres du Lycée municipal d'Abobo, se trouve l'école primaire La Source. Devant ce temple du savoir, il y a un dispositif de lavage des mains.

Une personne y est pour veiller à ce que tout élève et tout enseignant se plie à la norme : se laver les mains avec du savon ou les désinfecter à l'aide du gel hydroalcoolique.

Dans cette école, toutes les six classes, du CP1 au CM2, sont ouvertes. Les élèves y sont en compagnie de leur enseignant pour des séances de révision.

Tous portent un cache-nez. Près de 10 minutes après notre arrivée, la sonnerie retentit pour annoncer l'heure de la descente : 12h. Les classes sont progressivement vidées, de sorte à éviter que les élèves se retrouvent regroupés.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.