Congo-Kinshasa: L'indépendance de la magistrature face aux groupes de pression

Certaines personnes appartenant aux groupes de pression de tous bords ne semblent pas, comme moi et beaucoup d'autres, apprécier la façon dont se déroule le procès Kamerhe et cie.Ils espèrent que les choses se passent comme ils le souhaitent.

Tous ces millions de dollars qui se sont envolés au détriment de la République et donc, du Peuple Congolais ne les intéressent pas outre mesure.

Leur compréhension de l'indépendance de la Magistrature est de voir les magistrats aller dans le sens de blanchir leurs protégés lesquels sont défendus par un collectif d'avocats de renom. La maturité intellectuelle ne semble pas être au rendez-vous de leur préoccupation. Ils étalent au grand jour, ce faisant, une inqualifiable médiocrité.

Quant à ceux qui, en leur qualité d'élus du Peuple, croient que les députés sont à l'abri des poursuites judiciaires même s'ils ont commis des infractions prévues et punies par la loi ( cette loi dont ils sont par ailleurs des auteurs) et qui passent leurs précieux temps à faire des déclarations tapageuses dans les médias, l'opinion se demande s'ils ont été votés pour se constituer en syndicats d'auto-défense au lieu de se préoccuper des intérêts de leurs électeurs.

Les grandes questions qui semblent les préoccuper c'est leurs querelles intestines et leur maintien là où ils gagnent beaucoup d'argent dans contre partie visible.

Je dénonce.

La Justice doit retrouver sa place et agir contre n'importe que délinquant. Bill Clinton, au sommet de sa gloire à la tête des USA, a dû suer devant un magistrat inconnu et anonyme.

Des exemples sont légions dans le monde.

Les Congolais doivent combattre ces pressions qui tendent à protéger les malfaiteurs à cause de leurs positions sociales ou politiques. La Loi doit être appliquée à tout le monde.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.