Congo-Kinshasa: Arrêt du championnat - Bukavu Dawa conteste sa relégation pour non prise en compte de son litige contre Dauphin noir

A la suspension du championnat le 16 mars dernier, à cause de la pandémie du siècle, il se trouvait sur la table des organisateurs de la Ligue nationale de football (Linafoot), un dossier opposant l'OC Bukavu Dawa à l'AS Dauphins Noirs.

L'équipe du Sud-Kivu réclamait les trois points aux Dauphins noirs de Goma pour avoir aligné les joueurs non qualifiés lors de leur face-à-face à la manche aller, le 17 novembre 2019, au stade de l'Unité, soldé par un score de 1-0 en faveur des Gomatraciens.

Les dirigeants de Bukavu Dawa, qui ne s'opposent pas à la décision mettant fin au championnat, contestent plutôt cette manière de faire les choses, d'autant plus que, selon eux, on peut arrêter le championnat, mais les litiges autour des matches déjà joués doivent être tranchés.

Dans une déclaration faite depuis leur siège de Bukavu, le Comité sportif de Bukavu Dawa explique que son équipe ne mérite pas d'être reléguée en Division inférieure. Il crie à l'injustice et menace de se retirer de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), pour aller s'affilier à une autre Fédération des pays voisins à l'Est du pays, si sa réclamation n'est pas prise en compte.

D'après le classement définitif considéré par la Fecofa, Bukavu Dawa se retrouve à la 15ème place avec 14 points en 23 matches disputés, relégables à la Division inférieure avec l'AS Nyuki, le bon dernier. Non, rétorquent les dirigeants de Bukavu Dawa qui insistent sur leurs trois points à l'actif des Dauphins Noirs pour quitter cette zone.

Pour le comité de Bukavu Dawa, la Fecofa aurait privilégié Dauphins Noirs qui, logiquement, mérite cette relégation. Il demande simplement à l'organisateur de le rétablir dans ses droits.

Par ailleurs, il y a lieu de rappeler que la réclamation de Bukavu Dawa vient s'ajouter à celle de la Jeunesse Sportive Groupe Bazano qui, raisonnablement, est sorti grand perdant de cet arrêt inattendu du championnat.

Une très belle équipe de Bazano conduite cette saison par le coach Daouda Lopembe qui méritait mieux que la 5ème place lui attribuée par la Fecofa. Son président, Meschak Kasongo Mabwisha, très mécontent, a déclaré que si Bazano participera la saison prochaine dans ce championnat, ce sera sans lui. Un peu comme les dirigeants de Bukavu Dawa, Meschak Kasongo a crié lui aussi à une injustice terrible : «la saison prochaine, peut-être, d'autres dirigeants prendront les commandes de Bazano. Avec notre comité, c'est fini, car totalement déçu d'une décision dont on ignore les tenants et les aboutissants. C'est une machination car, on s'est rendu compte qu'avec le calcul de la moyenne des matches joués, certains clubs préférés et ciblés seraient bien loin de la fourchette de sauvetage, et que Bazano se retrouverait parmi les représentants congolais aux prochaines échéances africaines. C'est triste et honteux !», s'est-il exclamé. A la Fecofa de rectifier les tirs, il n'est pas encore trop tard.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.