Togo: Les corps habillés encore impliqués dans une bavure à Gbadago

Au Togo, plus un seul jour ne se passe sans entendre parler des bavures policières sur de paisibles citoyens. Ce week-end encore, deux dames ont été victimes des exactions d'un corps habillé à Gbadago (Lomé).

La vidéo de l'une des dames en question circule depuis ce lundi matin sur les réseaux sociaux. Tout son corps, de la tête aux pieds, est couvert d'horribles hématomes.

Son bras gauche pisse encore du sang. Son œil gauche ensanglanté et enflé. Elle languit et a de la peine à parler de ce qui lui est arrivé.

Selon les témoins, les deux dames auraient été tabassées par un soldat en civil. Mais l'on n'a aucune information additionnelle sur ce qui s'est réellement passé.

Au Togo, ce n'est pas la première fois que les hommes en uniforme se déchaînent sur leurs concitoyens.

Depuis l'instauration du couvre-feu, dans le cadre des mesures de riposte contre la Covid-19, des bavures policières ont été signalées çà et là. A Adakpamé à Lomé, un père de famille a même perdu la vie dans cette histoire.

Rien que la semaine passée, un jeune homme du nom de Mohamed a été froidement abattu par un soldat à la suite d'un simple contrôle de routine.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.