Gabon: Route Ndendé/Doussala - Le cauchemar des usagers

L'aménagement de l'axe routier Ndendé/Doussala très attendu pour rendre fluide le transport sur le corridor Libreville/Brazzaville

(Gabonews) : Le Gabon a sollicité depuis quelques années la Banque Africaine pour le développement (BAD) pour la construction de la route Ndendé Doussala Dolisie. Le financement se chiffrerait dans les 160 milliards. La Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) est derrière la machine depuis 2013.

Mais sur le terrain, les transporteurs bavent pour faire leur trafic. " Quand je vois ça, c'est vivre ce que subissent les chauffeurs" remarque JM, un habitué du tronçon.

A terme, cette route va faciliter les mouvements vers le Congo, environ 225 km.

Ndendé/Doussala, 48 km. Le piteux état de cette voie ralentit tout.

La BAD soutiendra la mise en œuvre du projet d'aménagement de Ndendé Doussala Dolisie. C'est la route transafricaine qui vise l'amélioration des infrastructures de transport au sein des pays de la CEEAC. "Nous attendons que la BAD nous réalisé cette route" souhaite vivement la présidente du Conseil départemental de la Dola, Veuve, Odile Makaya au détour d'une tournée dans ledit département.

La route transafricaine est un tronçon important de l'axe international reliant le Gabon au Congo. L'objectif étant de contribuer à la dynamique de l'économie de ces 2 pays.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.