Maroc: BAM opte pour les AOR

Pour assurer un meilleur suivi des réserves de change, Bank Al-Maghrib a annoncé vendredi l'adoption des Avoirs officiels de réserve (AOR) comme unique indicateur de référence des réserves de change et ce, à l'instar des meilleures pratiques internationales en la matière.

Désormais, les différentes publications de la banque feront référence à cet indicateur pour le suivi des réserves de change, fait savoir la banque centrale dans un communiqué, notant que les séries historiques relatives aux AOR depuis 2001 sont disponibles sur le portail institutionnel de la banque.

Les AOR sont définis comme étant «les actifs extérieurs que les autorités monétaires contrôlent directement et dont elles peuvent disposer immédiatement pour répondre à des besoins de financement de la balance des paiements, pour intervenir sur les marchés des changes afin d'influer sur le taux de change, ainsi que pour d'autres besoins connexes », explique Bank Al-Maghrib.

Ces AOR sont composés des avoirs en or monétaire et en DTS, des avoirs en devises convertibles de la banque centrale et de la position de réserve du Maroc auprès du FMI, ajoute la même source.

L'Institut d'émission indique qu'auparavant, il publiait, en plus des AOR, les réserves internationales nettes (RIN). Ces deux indicateurs présentent le même profil d'évolution, avec des niveaux quasi-similaires. A titre indicatif, au 30 avril 2020, les AOR représentaient 6 mois et 11 jours d'importations de biens et services contre 6 mois et 7 jours pour les RIN, relève Bank Al-Maghrib.

Les RIN ont été utilisées, depuis 2012 jusqu'au tirage de la LPL, le 07 avril dernier, comme une mesure définie avec le FMI dans le cadre du programme appuyé par la LPL, alors que l'indicateur AOR est un standard qui s'appuie sur un cadre méthodologique défini dans le Manuel de la balance des paiements du FMI dans sa 6ème édition, et permet sa comparabilité à l'échelle internationale, rappelle la même source.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.