Sud-Soudan: Coronavirus - Le président sud-soudanais coupe court aux rumeurs sur sa santé

Des rumeurs, circulant notamment sur les réseaux sociaux, le disaient atteint du Covid-19, parti à l'étranger se faire soigner, ou même décédé. Lundi, Salva Kiir est apparu en public pour rassurer la population.

La rumeur était devenue tellement insistante que Salva Kiir a dû s'adresser à la nation pour la démentir. Le président sud-soudanais a déclaré que « la population ne devait pas écouter la propagande et laisser de côté la politique futile ».

Depuis l'arrivée du Covid-19 dans le pays, le chef de l'État apparaît régulièrement dans les médias. Mais la semaine dernière, il est resté invisible.

Les ragots ont alors commencé, le disant soit mort, soit malade et soigné en Égypte, après avoir cédé le pouvoir au vice-président Hussein Abdelbagi. « Je n'ai jamais cherché de refuge. Je resterai et mourrai ici. Mes os seront enterrés au Soudan du Sud », a déclaré Salva Kiir.

Dix ministres touchés

Le même genre de ouï-dire avait circulé sur l'ancien chef rebelle Riek Machar, qui lui par contre a bien été testé positif au coronavirus. On l'a même dit hospitalisé à Londres. Mais il a fait une apparition masquée dans sa résidence dimanche, pour souhaiter une bonne fête de l'Aïd.

Ces rumeurs traduisent peut-être la fébrilité du pays, au système de santé défaillant et alors qu'on dépasse les 660 malades, soit le double de la semaine dernière.

Dix ministres sont désormais touchés par le coronavirus. Ironie de la chose, tous les membres de l'équipe anti-coronavirus sont atteints. Tous sauf la ministre de la Santé.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.