Burkina Faso: Fête de l'Aid El Fitr - Sous le signe du respect des mesures-barrières

La Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) a célébré la fête de l'Aïd el Fitr, marquant la fin du mois de Ramadan, dans la matinée du 24 mai 2020, à la place de la Nation, à Ouagadougou. Covid-19 oblige, le respect des mesures-barrières dans la lutte contre cette pandémie, était au centre du sermon de l'imam Mohamed Sourwila.

Port obligatoire de masques, lavage des mains, natte individuelle de prière, lignes de démarcation tracées, sont autant de mesures-barrières prises par les responsables de la Communauté musulmane du Burkina Faso, à l'occasion de la grande prière de l'Aïd el Fitr.

Situation de pandémie certes mais les fidèles musulmans, hommes, femmes et enfants vêtus de leurs tenues de fête, n'ont pas voulu se faire conter cette célébration dans un contexte de distanciation physique. Cette prière marquant la fin du mois de Ramadan a été officiée par l'imam Mohamed Sourwila.

Dans son sermon, il a fait un bref rappel de l'injonction divine en ce qui concerne l'observation du jeûne de Ramadan. Tout en invitant ses coreligionnaires à rester dans le même état d'esprit et de pratiques hérités de ce mois qui a connu son épilogue le 23 mai 2020.

Contexte sanitaire oblige, l'imam Mohamed Sourwila a fait savoir que c'est une épreuve pour les Hommes, au motif qu'ils ne respecteraient pas les injonctions divines. Et pour lui, l'une des solutions à cette pandémie, est la prière.

Mais il a, par la même occasion, invité les fidèles musulmans au respect strict des mesures- barrières pour ralentir la propagation de la maladie.

Cette situation sanitaire a créé un élan de solidarité de la part de Burkinabè de tous âges et de tous les horizons. Un don de soi qui a été reconnu et encouragé par l'imam Mohamed Sourwila dans son sermon.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.