Cote d'Ivoire: Kandia Camara - «L'école a bien repris dans le grand Abidjan et partout en Côte d'Ivoire»,

Après deux mois d'arrêt de cours, dans le cadre des mesures barrières contre le Covid-19, et une semaine après la reprise des cours à l'intérieur du pays (18 mai).

Les élèves du Grand Abidjan, de la Dren d'Aboisso, de Dabou et de Grand-Bassam ont à leur tour repris le chemin de l'école ce lundi 25 mai, conformément au programme élaboré par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Menetfp).

C'est le constat fait par la première responsable de l'Éducation nationale, Kandia Camara. Et cela, après avoir sillonné trois établissements symboliques (École régionale de Treichville, les Cours secondaires méthodistes d'Abidjan-Plateau et le lycée classique d'Abidjan).

« L'école a repris à l'intérieur du pays depuis le 18 mai, dans les écoles primaires, les collèges, et les lycées. Et une semaine après cette reprise, c'est au tour du grand Abidjan.

L'école a bien repris dans le grand Abidjan et partout en Côte d'Ivoire. Les enfants sont très à l'aise. Parés d'un masque, ils respectent la distanciation », constate Kandia Camara.

Accompagnée d'une forte délégation composée, entre autres, des guides religieux et des différents responsables des syndicats de la communauté éducative, la ministre a entamé sa visite aux environs de 11heures à l'école régionale de Treichville.

Ici, les dispositions sanitaires, notamment les kits de lavage des mains, étaient soigneusement disposés devant chaque salle de classe du groupe scolaire.

Dans une classe de Ce2, de l'Epp Diasso, la ministre se dit rassurée par la nouvelle disposition des élèves dans la classe.

« Les enfants sont très à l'aise. Ils respectent la distanciation. Nous reprenons l'école mais avec les mesures d'accompagnement pour permettre aux élèves et à tous les enseignants, tout le personnel de demeurer en bonne santé.

Ce sont 80 millions de masques qui sont mis à la disposition des élèves, du personnel enseignant, de toute la communauté éducative par le gouvernement de Côte d'Ivoire », a tenu à rappeler la ministre.

Une élève de la classe, parée de son cache-nez reçu à l'école, s'est prononcée sur les nouvelles dispositions en vigueur. « Avant, on était 55 élèves dans la classe. Mais ce matin, on est 25.

Demain, un autre groupe d'élèves viendra et nous resterons à la maison. Ainsi de suite », a expliqué Issfi Aminata. Sans manquer de souligner sa joie de retrouver ses amis après un long moment passé à la maison. Même si elle reconnaît que le port du masque est pénible.

A ce propos, le maître de la classe de Cm2 de la même école, Oussou Mathurin, paré lui aussi d'e son masque, estime que « bien que stressantes, ces nouvelles dispositions sont recommandées pour faire barrière au Covid-19. »

Les témoignages recueillis auprès des élèves et enseignants dans les deux derniers établissements visités par Kandia Camara, à savoir les Cours secondaires méthodistes d'Abidjan-Plateau et le lycée classique d'Abidjan témoignaient de la même ambiance.

Indisponibilité des masques

Toutefois, certains élèves qui ont requis l'anonymat au lycée classique d'Abidjan ont fait remarquer qu'ils sont venus de la maison avec leur cache-nez, malgré l'information selon laquelle les kits sanitaires sont distribués gratuitement.

A ce sujet, la ministre a tenu à rassurer toute la communauté éducative sur les efforts déployés par le gouvernement pour que toutes les écoles publiques et privées soient servies gratuitement en kits sanitaires.

« Ce sont 80 millions de masques qui sont mis à leur disposition. Tout est totalement gratuit pour les élèves, le personnel, aussi bien pour ceux des établissements publics que privés ».

Toutefois, la ministre a reconnu que la distribution se fera de façon progressive. « Parce que distribuer 80 millions de masques à 24 401 écoles en Côte d'Ivoire et près de 7 millions d'élèves...

Et doter toutes ces structures-là, sans compter les administrations, de ces kits sanitaires, cela prend du temps », a-t-elle déclaré.

Des établissements félicités

Bien avant, la première responsable de l'Éducation nationale a pris la peine de saluer et d'encourager l'engagement et la contribution de certains établissements où des kits n'étaient pas encore arrivés.

Mais qui ont eux-mêmes pris l'engagement de s'en procurer pour s'inscrire dans le cadre de la reprise des cours. « Je voudrais les féliciter. Ce sont des enseignants et des parents qui ont acheté les kits. Je voudrais saluer cette contribution », a encouragé la ministre.

Par ailleurs, la ministre a invité les élèves à être des relais de sensibilisation auprès de leurs parents pour éviter que le Covid-19 entre à l'école.

Aux parents, elle a souhaité qu'ils redoublent de vigilance dans l'observance des mesures barrières pour éviter d'être eux-mêmes des vecteurs de contamination de leurs enfants.

« Le Covid-19 n'est pas à l'école, selon les scientifiques. C'est l'homme qui se déplace avec le virus. Nous lançons un appel aux adultes afin qu'ils respectent les mesures barrières pour protéger nos enfants », a-t-elle exhorté.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.