Cote d'Ivoire: Ces mesures fortes qui ont épargné le département de Jacqueville du COVID-19

Destination privilégiée des excursionnistes et des randonneurs depuis la réalisation du pont, le département de Jacqueville fait, depuis peu, partie des zones à forte attraction touristique du Grand Abidjan. Il était à craindre qu'avec l'avènement de la pandémie de coronavirus, les populations de la "Cité du mâchoiron" soient davantage exposées au Covid-19.

Finalement, le risque a été jugulé grâce aux efforts des autorités locales et aux mesures énergiques prises par les dirigeants communaux. Le maire Joachim Beugré l'a relevé ce lundi 25 mai, à la tribune du point de presse quotidien de Covid-19 qu'abritait sa cité.

« En dépit des rumeurs, le département de Jacqueville n'a pas, jusque-là, enregistré un seul cas de personne atteinte du coronavirus.

Pour éviter que la pandémie n'atteigne notre zone, la municipalité a dû être ferme sur la fermeture des plages et autres excursions touristiques. Nous avons interdit les baignades », a indiqué le premier magistrat de la capitale des "3 A".

Soulignant que les arrêtés pris à cet effet ont certes impacté l'activité économique, mais les opérateurs du secteur et les populations ont compris leur portée.

Joachim Beugré a ajouté que compte tenu de la modestie des moyens de la commune, le conseil municipal de Jacqueville, aidé des autorités préfectorales, sanitaires et sécuritaires et des leaders communautaires, a fortement mis l'accent sur la sensibilisation de proximité des masses. « Mieux vaut prévenir que guérir quand on n'a pas d'argent », a-t-il argumenté.

La cité balnéaire a également bénéficié de la solidarité nationale. Elle a réceptionné d'importants dons en nature de la part de l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire (Uvicoci), du ministère en charge de la Solidarité et surtout de la Première dame, Dominique Ouattara. « Ces appuis ont été d'une aide précieuse dans cette lutte solidaire contre le virus planétaire », a noté le maire.

L'autorité municipale a appelé à la vigilance de tous avec la réouverture des établissements scolaires qui va augmenter le trafic routier et drainer davantage de monde dans la ville. Il a fait savoir que Jacqueville, à l'instar des autres départements de la Côte d'Ivoire, a le regard tourné vers le gouvernement pour amorcer sa résilience économique.

« Nous sommes en train de dresser des listes des personnes, des opérateurs et des structures impactés par la crise sanitaire que nous allons remonter aux autorités compétentes et aux ministères techniques en vue de bénéficier des fonds de soutien mis en place par l'État de Côte d'Ivoire », a assuré Joachim Beugré.

A sa suite, Dr Edith Kouassy, conseiller technique du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, au nom d'Eugène Aka Aouélé, a insisté sur la nécessité pour l'ensemble des Ivoiriens de garder le cap en matière de respect strict des mesures barrières du Covid-19.

La Côte d'Ivoire, selon elle, enregistre un très faible taux de létalité. Seulement 1,26 % des personnes atteintes du coronavirus sont décédées.

Le pays, à la date du 25 mai 2020, enregistre 2376 malades du coronavirus, dont 1219 guéris et 1127 sous traitement. 30 malades ont succombé à la pathologie.

Le commissaire principal Charlemagne Bleu, à son tour, a invité les Ivoiriens à respecter et à faire respecter les dispositions prises par les dirigeants pour briser la chaîne de transmission. Il a réitéré que les entrées et sorties du Grand Abidjan sont soumises à des autorisations.

Les requérants sont appelés à faire leur demande en ligne sur les portails internet suivants : autorisation.securite.gouv.ci / matd.org.ci.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.