Sénégal: Macky Sall - «Rester vigilant et poursuivre l'observance des gestes barrières, c'est la seule voie...»

La communauté musulmane sénégalaise a célébré l'Aïd el-Fitr ou Korité dans la division, le samedi 23 mai pour les uns et le lendemain, dimanche 24 mai, pour la majorité.

La grande mosquée de Dakar où il avait l'habitude de sacrifier à la tradition de la prière des deux rakats étant fermée, pour cause de Covid-19, le président de la République s'est adressé aux Sénégalais par message radiotélévisé à partir de son domicile où il a prié.

Korité sous Covid-19, c'est la particularité de la célébration de fête de l'Aïd el-Fitr consacrant la fin du Ramadan 1441 de l'Hégire (2020).

Le président de la République, Macky Sall, qui a effectué la prière des deux rakats chez-lui, dimanche 24 mai, Covid-19 obligeant la fermeture de beaucoup de lieux de culte dont la grande mosquée de Dakar où il avait l'habitude de prier, a renouvelé son appel à la vigilance et au respect des mesures de prévention. Ce qui contribuera à freiner la propagation du coronavirus dans le pays.

Non sans garder espoir pour un retour à la vie normale d'ici peu. «Nous devons rester vigilants. Nous devons poursuivre l'observance des gestes barrières pour arrêter la propagation de la maladie.

J'ai espoir qu'avec ces efforts continus, d'ici quelques moments, nous pourrons revenir petit à petit à la vie normale», a-t-il déclaré, à travers un message diffusé sur la télévision publique.

Et Macky Sall d'insister : «Je continue à vous le demander. Je sais que c'est très difficile, mais c'est la seule voie. Nous devons rester vigilants et poursuivre les efforts attendus de chaque citoyen».

Avant de s'en remettre à Dieu : «Puisse Allah (SWT) nous aider à vaincre définitivement cette maladie afin que nous puissions revenir d'ici à la Tabaski à une vie normale.» Pour le Chef de l'Etat, la fête de Korité 2020 se déroule dans un contexte particulier marqué la pandémie de Covid-19.

«Une pandémie qui fait que nous n'avons pas eu la liberté de pratiquer notre religion comme de coutume. Cette pandémie fait également que nous sommes en pleine guerre et nous continuons ce combat pour vaincre», a-t-il insisté dans l'APS.

PLUSDE 20.000 CASSUIVIS PAR LESSERVICESDESANTEDONT PLUSDE 13.000 NEGATIFS

Tout en louant les «gros efforts» accomplis dans le cadre de la lutte contre la maladie, le président Sall a salué, en outre, l'engagement de tous qui se traduit dans les communautés avec les élus locaux, les chefs religieux, coutumiers, les populations en général, la société civile, la société politique.

«Cette convergence nationale autour du combat contre la maladie a fait que depuis le 2 mars nous avons suivi, par nos services de santé, près de 20.000 cas qui ont séjourné dans les établissements hospitaliers, dans des centres de confinement».

Le président de la République a ainsi précisé que 13 000 parmi ces personnes avaient regagné leurs domiciles. Donc, au total, 3047 cas de Covid19 ont été officiellement déclarés au Sénégal depuis le 2 mars, date de l'apparition de la maladie au Sénégal.

De même 35 décès (un 36e cas a été enregistré hier lundi) ont été dénombrés tandis que 1455 patients de la maladie ont recouvré la santé, selon le ministère de la Santé et de l'Action sociale. Seulement, ces chiffres ont évolué hier lundi.

Ce qui fait que le cumul des cas positifs de coronavirus recensés depuis le 2 mars dernier au Sénégal est de 3134 patients. Un total de 1515 malades sont déclarés guéris, 36 décédés, 1 évacué (finalement décédé en France). Donc 1579 patients sous traitement dans les hôpitaux et centres dédiés au Sénégal.

Par ailleurs, pour éviter toute note discordante dans la célébration de l'Aïd el-Fitr sous Covid-19, les autorités et exécutifs régionaux, départementaux et des autorités locales ont brillé par leur absence au niveau des quelques mosquées du pays qui ont sacrifié à la tradition des deux rakats dans le respect des consignes sécurité sanitaire.

Même les leaders et ténors de l'opposition ont fait sienne cette mesure de prudence de prier chez soi.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.