Cote d'Ivoire: Reprise des cours à Abidjan sur fond de respect strict des mesures barrières contre le COVID-19

Fermée depuis le 16 mars dernier, l'école a repris ses droits hier à Abidjan, une semaine après la réouverture des établissements de l'intérieur du pays.

Dans les écoles du primaire et du secondaire que nous avons visitées ce lundi 25 mai, à Yopougon et à Adjamé, la reprise des classes s'est effectuée sur fond de respect strict des mesures barrières contre la Covid-19, avec des dispositifs de protection sanitaire.

Au groupe scolaire Sory de Yopougon Sideci, le directeur Gninfani Camara et son équipe ont mis un point d'honneur à assurer un retour effectif des enfants en classe, basé sur le respect des consignes sanitaires et hygiéniques édictées par le gouvernement et les autorités éducatives et sanitaires.

« Nous avons pris toutes les dispositions pour le respect de la distanciation physique dans les classes et le lavage des mains.

On a créé, à cet effet, cinq nouveaux points de lavage des mains à l'entrée de l'école. On a exigé le port du cache-nez aux enfants. Il y a au moins un mètre de distance entre eux dans les salles », a indiqué le premier responsable du Gs Sory.

Gninfani Camara a ajouté qu'en s'appuyant sur la recommandation du ministère en charge de l'Éducation nationale, il a été décidé que les apprenants de Cp1 aient cours les lundis et jeudis, ceux de Cp2, les mardis, jeudis et vendredis, et les Ce1, les mardis, mercredis et jeudis. «

Étant donné que nous avons des salles libres, nous avons jugé bon de faire venir les classes de Ce2, Cm1 et Cm2 tous les jours ouvrables. L'idée est de leur permettre de bien achever leur programme et de mieux préparer, pour les classes de Cm2, l'examen d'entrée en sixième », a-t-il poursuivi.

En dépit d'une forte présence d'écoliers dans la cour et dans les classes, les cours n'avaient pas encore lieu, au moment de notre passage, au groupe scolaire Sicogi 12, comprenant quatre écoles primaires et une maternelle.

« Les directeurs sont en réunion avec l'inspecteur. Nous attendons qu'ils reviennent pour nous donner des instructions à suivre », rapportent des enseignantes.

Une parente d'élève, tenant sa fille par la main et sortant de l'établissement, est amère. « On ne peut pas comprendre qu'on dise aux enfants de venir à l'école sans avoir pris des mesures de protection contre le coronavirus.

Ils sont entassés dans les classes, ils errent dans la cour, et on nous dit qu'on attend les consignes de la hiérarchie pour appliquer les mesures barrières et communiquer sur les jours d'école de chaque classe. Il fallait prendre les dispositions avant le jour d'ouverture des classes pour ne pas exposer nos enfants », grogne-t-elle.

Soulignant que c'est la raison pour laquelle elle a décidé de ramener sa fillette à la maison en attendant que les conditions d'une reprise obéissant aux normes sanitaires soient réunies.

Cours uniquement pour les classes de troisième et terminale

Au collège le Savant et au lycée moderne Pierre Gadié de Yopougon Kouté (Lmpgy), il y avait également cours ce lundi, seulement pour les classes de troisième et de terminale.

« Les apprenants de terminale viennent les matins et ceux de troisième les relaient les après-midis. On a demandé aux autres classes d'attendre encore à la maison », fait savoir Guy Rolland, en troisième au Lmpgy.

Quant aux élèves du collège Merajea, ils doivent encore patienter jusqu'au mardi 2 juin pour retrouver leurs classes.

« Nous avons demandé à nos apprenants d'attendre un peu. Nous allons mettre cette semaine à profit pour élaborer les nouveaux programmes et prendre toutes les dispositions sanitaires nécessaires pour la reprise », fait savoir un encadreur de l'établissement.

Les élèves du lycée Djedji Amondji Pierre d'Adjamé ont, eux-aussi, repris les cours ce lundi 25 mai. Le proviseur N'Dja Kolé et ses collaborateurs ont mis tout en œuvre, avec l'appui des parents d'élèves, pour garantir la sécurité sanitaire des apprenants.

« Nous avons installé un dispositif de lavage des mains, offert par le Coges, à l'entrée de l'établissement. Le médecin de la Dmoss est venu ce matin pour prendre la température de tous les enfants avant leur accès dans l'enceinte.

Nous avons eu la certitude qu'aucun d'entre eux ne fait la fièvre et ils sont tous soumis au lavage des mains et au port du cache-nez. Seules les classes de troisième et de terminale ont cours. Néanmoins, nous les avons scindées en deux par souci de distanciation physique », a relevé le proviseur.

Mme Charlotte Dacoury, professeure d'espagnol a, à sa suite, assuré que les cours ont effectivement lieu dans des classes plus aérées et aux normes des mesures de lutte contre la maladie à coronavirus.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.